Sexualité des enfants

Chantal David
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

À quel âge dois-je commencer l'éducation sexuelle de mon enfant ? 

La sexualité est un phénomène normal qui s'intègre dans tout le développement de la personne. Déjà tout petit, l'enfant se touche, se caresse et découvre les sensations que les différentes parties de son corps lui procurent. Dans l'interaction avec son enfant, le parent peut tranquillement nommer ce que l'enfant est en train d'expérimenter.

Parler avec les mots exacts en ne mettant pas d'emphase ou au contraire en évitant de faire comme si on ne voyait rien, permet au parent de normaliser les premières manifestations d'une sexualité qui s'épanouit. L'éducation sexuelle s'intègre au fil des jours qui passent comme tous les autres sujets que le parent aborde avec l'enfant. Il faut éviter d'en faire tout un plat et de s'asseoir avec l'enfant pour lui donner un cours technique. Et il est important de se rappeler que l'enfant a besoin de découvrir la beauté et la simplicité de la sexualité avant de se faire parler des dangers. L'enfant doit apprendre à respecter et à faire respecter ses limites face à son corps. Se faisant, il comprend qu'il doit aussi respecter celui des autres. La notion d'intimité est importante car elle permet à l'enfant de vivre certains aspects de sa sexualité comme la masturbation(qui ne rend pas sourd en passant!) de façon privée. Les parents servent d'exemples à leur enfant, alors si ils se sentent coupables, mal à l'aise face à leur propre plaisir, l'enfant le percevra. Lui dire que vos réactions vous appartiennent et ne représentent pas les seules possibles, peut l'aider à se forger sa propre image.

Dois-je attendre les questions de mon enfant pour parler de sexualité ?

En fait, il s'agit de se servir tantôt des opportunités qui se présentent dans la vie quotidienne (l'heure du bain, une émission de télévision, etc) pour aborder le sujet et tantôt des questions que les enfants posent. Lors de notre deuxième démarche d'adoption, ma fille alors âgée de 3 ans, a sorti un livre sur le corps pour enfant et elle demandait à se faire expliquer la partie où on voyait « le bébé dans le ventre » comme elle le disait si bien.

Elle est revenue quelquefois puis a cessé d'en parler quand elle a été satisfaite. Cela nous a permis de parler et de la provenance des bébés et par le fait même de l'adoption. Les enfants savent ce dont ils sont prêts à entendre parler. Il faut être attentif et à l'écoute mais si un parent se sent embarrassé, il est mieux de dire à l'enfant qu'il doit réfléchir à la question et qu'il y reviendra. Se ressourcer est un excellent réflexe. Les parents n'ont souvent pas eu d'exemple car leurs propres parents sentaient un malaise à parler de sexualité.

Que dois-je faire si je surprends mon enfant à jouer au docteur avec d'autres enfants ?

Surtout ne pas dramatiser ! Il est tout à fait normal de vouloir découvrir son propre corps et celui des autres. Pour se comparer ou se différencier dans sa sexualité, l'enfant posera certains gestes assez banals pour lui mais il est intrigué, curieux et nerveux. Le parent doit éviter de crier, injurier, blâmer c'est-à-dire, réagir comme si quelque chose de grave, de dangereux ou de déplacé venait de se produire.

Bien sûr, si la situation se reproduit souvent ou avec des enfants plus vieux, il faut se questionner. Par contre, un accueil compréhensif et respectueux avec un recadrage quant à la possibilité de découvrir autrement leur corps fera souvent l'affaire. Ainsi, l'enfant aurait peut-être besoin que ses parents s'assoient avec lui et regarde un bon livre sur le sujet avec lui. Ou encore, qu'ils lui en parlent spontanément.

Si mon enfant me surprend à faire l'amour, sera-t-il traumatisé ?

Si les parents réagissent de façon naturelle, il ne sera pas traumatisé. Et surtout, les parents doivent éviter de sortir les explications qui durent trop longtemps pour l'enfant ou le cours d'anatomie 101! Il est possible de dire à l'enfant ce que l'on faisait. Certains adultes vont employer des façons créatives positives de parler à leur enfant par exemple en lui disant que papa et maman s'embrassent avec tous le corps quand ils font l'amour.

L'important est de ne pas avoir honte du fait que l'enfant nous surprenne ou de réagir négativement envers lui. Et il est bon de le rassurer sur les cris ou bruits qu'il entend car ses parents sont en train de se faire plaisir et non l'inverse. Les parents n'ont pas nécessairement l'énergie ou le désir de faire l'amour seulement quand les enfants sont couchés! Il faut bien sûr prendre des précautions de base pour éviter que l'enfant voie des choses trop complexes pour sa compréhension. De toute façon, l'intimité ça se préserve...

Dans l'éducation sexuelle de son enfant, le parent a avantage à intégrer les notions d'affectivité, de relation, de confiance, de plaisir, de frontières et d'intimité. Les enfants ont besoin de sentir que derrière leurs parents, il y a un homme et une femme vivant leur sexualité à travers la sensualité et l'expression concrète de celle-ci. Cela les sécurise et leur ouvre la voie à leur propre sexualité. Pour aider les parents à s'orienter avec leurs enfants, Jocelyne Robert, sexologue, a écrit plusieurs ouvrages faciles à consulter tels que « Ma sexualité 0-6 ans » pour les enfants et « Parlez-leur d'amour et de sexualité », pour les parents, aux Éditions de l'Homme. Si vous avez d'autres questions qui pourraient également aider d'autres parents écrivez-moi à l'adresse courriel ci-dessous.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires