Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
26 octobre 2016 - 14:41

Élargissement de la Route 112

Jean-François Roberge dénonce le manque de transparence du MTQ

Par Salle des nouvelles

Le député de Chambly Jean-François Roberge dénonce le manque de transparence du Ministère des Transports du Québec (MTQ), qui refuse de rendre publique l’étude de faisabilité réalisée sur l’élargissement de la Route 112 entre Chambly, Carignan et Saint-Hubert et ce, malgré les demandes d’accès à l’information formulées en ce sens.
 
Rappelons que suite au dépôt par M. Roberge d’une pétition à l’Assemblée nationale du Québec réclamant l’élargissement de la Route 112, le gouvernement avait révélé l’existence d’une étude de faisabilité en cours de réalisation sur le projet. Sa transmission à M. Roberge, remise de nombreuses fois en raison des changements incessants à la tête du MTQ, puis pour des raisons de procédures, vient finalement d’être refusée purement et simplement par le ministère. «C’est incroyable! Attendre aussi longtemps, nous faire faire autant de démarches pour obtenir des informations sur un projet crucial pour les citoyens de Chambly et de la région pour, au final, se faire opposer une fin de non-recevoir. Pourquoi le MTQ se cache derrière les petits caractères de la Loi sur l’accès à l’information pour refuser à la population l’accès à ce fameux rapport?», questionne le député.
 
Dans sa réponse à la demande d’accès à l’information formulée par le député, le MTQ affirme que «le document répondant au libellé de votre requête ne peut vous être communiqué puisqu’il est constitué, en grande partie, de renseignements financiers appartenant au Ministère, d’analyses utilisées dans le cadre d’un processus décisionnel en cours ainsi que d’avis et de recommandations faits depuis moins de 10 ans».
 
Propositions pour l’autoroute 10
Malgré tout, le député continue de faire avancer le dossier problématique des accès à la région du Bassin de Chambly. Celui-ci cite en exemple l’annonce récente par le ministère de l’ajout d’une voie réservée au transport en commun sur l’autoroute 10, qu’il qualifie de premier pas dans la bonne direction. Celui-ci a d’ailleurs écrit à la présidente de l’AMT à ce sujet pour lui faire part de ses propositions quant aux modalités d’utilisations de la nouvelle voie. «Idéalement, cette nouvelle voie réservée devrait pouvoir être ouverte aux automobilistes qui font du covoiturage, et à l’ensemble des automobilistes en dehors des heures de pointe ciblées par l’AMT. Il s’agit de solutions qui ont déjà été mises en place ailleurs au Québec et qui ont un impact significatif sur la congestion routière», explique le député.
 
Monsieur Roberge affirme également avoir pris connaissance de la proposition faite par plusieurs maires de la région, dont ceux de Chambly et Carignan, d’ajouter une station à l’intersection des autoroutes 10 et 35 au projet de REM de la Caisse de dépôt. S’il trouve le projet intéressant, le député tient à étudier le dossier de plus près avant de prendre position sur celui-ci.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.