Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
25 avril 2017 - 10:12

Agrandissement de l’école secondaire de Chambly

Le ministre Proulx donne raison aux élus et aux parents

Par Salle des nouvelles

Tel qu’il s’y était engagé, le ministre de l’Éducation Sébastien Proulx a fait parvenir une lettre à la présidente de la commission scolaire des Patriotes (CSP), Hélène Roberge, dans laquelle il confirme l’interprétation erronée des règles budgétaires de la commission scolaire, confirmant du même coup la faisabilité de l’agrandissement de l’école secondaire de Chambly.
 
Dans la lettre, datée du 19 avril, le ministre de l’éducation constate effectivement «certaines différences d’interprétation concernant la mesure 50511», mesure qui définit les conditions pour que le ministère donne son aval à l’agrandissement d’une école existante.
 
Rappelons que depuis le début, l’argument qu’avançait la CSP pour refuser le projet était irrecevabilité au regard des règles budgétaires. Interpellée par les élus et des parents lors d’une rencontre du conseil des commissaires en février, Hélène Roberge avait d’ailleurs répété cet argument, arguant que la mesure 50511, qui permet au ministre d’autoriser des projets dans des circonstances particulières, ne s’appliquait qu’aux écoles primaires.
 
Hors, dans la même lettre, le ministre est sans équivoque : il confirme que la mesure s’applique également aux écoles secondaires et mentionne qu’il clarifiera cette mesure dans la prochaines règles budgétaires «afin de confirmer que [la mesure 50511] vaut également pour les écoles secondaires».
 
Le président du conseil d’établissement de l’école, Jean Brûlé, se réjouit de ce nouveau développement et presse maintenant la CSP d’aller de l’avant avec le projet. «C'est avec enthousiasme que le conseil d'établissement et la population de Chambly/Carignan attendent le dépôt de la demande avec diligence du projet au ministère de l'éducation. Maintenant la CSP doit obligatoirement déposer le dit projet et surtout le faire adopter au prochain conseil des commissaires.»
 
Même son de cloche du côté des maires de Chambly et Carignan Denis Lavoie et René Fournier. «Nous avons fait notre travail lors de notre rencontre avec le ministre, a souligné M. Lavoie. La commission scolaire ne peut plus se réfugier derrière les règles budgétaires. Toute la  communauté demande les secondaires 4 et 5 à Chambly, il faut que les élus scolaires soient à l’écoute de la communauté». Le maire Fournier, lui, «salue le fait que le ministre ait respecté sa parole. Maintenant que les différences d’interprétation sont dissipées, il reste à espérer que la volonté politique de la commission scolaire soit au rendez-vous».  
 
Pour Jean-François Roberge, il s’agit d’une victoire importante pour les parents et les élèves. Celui-ci tend maintenant la main à la commission scolaire.  «Maintenant que le ministre a tranché, j’enjoins la CSP à se joindre à nous dès aujourd’hui pour faire avancer rapidement ce dossier. J’espère d’ailleurs pouvoir rencontrer prochainement madame Roberge afin de mettre rapidement le projet sur les rails».

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.