Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
15 juin 2017 - 08:48

Réseau électrique métropolitain

Il faudra prévoir un prolongement jusqu’à la 35, selon Jean-François Roberge

Par Salle des nouvelles

Lors de l’étude du projet de loi 137 portant sur le réseau électrique métropolitain (REM), le député de Chambly a utilisé son temps de parole pour questionner le gouvernement à propos du prolongement du réseau jusqu’à l’intersection des autoroutes 10 et 35. Le député juge d’ailleurs ce prolongement «quasi inévitable» à moyen terme au regard de l’évolution démographique importante de la région et de la volonté d’encourager l’utilisation des services de transports en commun en Montérégie.
 
M. Roberge fait ainsi écho à la demande de plusieurs élus locaux, dont les maires de Chambly et Saint-Jean-sur-Richelieu, qui dans un mémoire commun, ont demandé un tel prolongement.  
 
Le député de Chambly a souligné au ministre des Transports que les coûts d’un refus du projet pourraient être très élevés. «Si le terminal est à Brossard, les gens de Chambly, Carignan, Saint-Jean-sur-Richelieu et Marieville se rendront fort probablement au terminal en voiture, ce qui créera un achalandage important sur l’autoroute 10. S’il faut élargir la 10 parce qu’on ne prolonge pas le REM, on ne sera pas plus avancés!», a souligné le député avec justesse.
 
Le député a également fait remarquer au ministre que l’importance de la croissance démographique de la région rendrait le projet inévitable.  Le ministre des Transports Laurent Lessard a lui-même reconnu, du bout des lèvres, que l’important développement de la région nécessiterait probablement, à terme, un tel prolongement.
 
Finalement, le député s’explique mal pourquoi le Parti Québécois s’oppose au projet emballant du REM. «Comment les péquistes peuvent-ils rejeter en bloc un tel projet? Je ne le sais pas. Tout en permettant aux gens de la Rive-Sud de se connecter au métro et de se rendre à l’aéroport, le REM allie transport collectif et électrification des transports. Le moins qu’on puisse dire, c’est que le PQ est dur à suivre depuis quelques années!», a conclu Jean-François Roberge

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.