Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
28 juin 2017 - 09:54

Bilan de session parlementaire

Une session chargée, mais «le meilleur reste à venir» pour Jean-François Roberge

Par Salle des nouvelles

Projets de loi en éducation, consultation sur les aînés, REM,  secondaire 4 et 5 à Chambly : la session parlementaire qui s’achève a été bien remplie pour Jean-François Roberge. Pour autant, «le meilleur reste à venir», selon le député de Chambly.
 
Dès le début de la session parlementaire, Jean-François Roberge a été particulièrement offensif dans le dossier des secondaires 4 et 5 à Chambly. Après avoir organisé une rencontre entre les élus locaux et le ministre de l’Éducation Sébastien Proulx, le député a obtenu, tel qu’il s’y était engagé auprès de la Commission scolaire des Patriotes, une lettre confirmant la recevabilité du projet. Si la présidente de la commission scolaire refuse malgré tout de soumettre une demande d’agrandissement au ministère, le député garde bon espoir de voir le projet se réaliser. «Les élus scolaires passent, mais les bons projets restent, et je suis convaincu de la validité de ce projet. Je vais tout faire ce qui est en mon pouvoir pour offrir à nos jeunes une école secondaire complète le plus vite possible».
 
Le député s’est également invité à la commission parlementaire qui étudie le projet du Réseau Électrique Métropolitain (REM) afin de faire entendre au ministre des Transports Laurent Lessard les revendications des citoyens de la région de Chambly et de Saint-Jean-sur-Richelieu. «Installer le terminus du REM au dix30, alors que l’autoroute 10 est déjà congestionnée, ça n’a pas de sens. Tôt ou tard, il faudra prolonger le REM jusqu’à l’intersection des autoroutes 10 et 35. Le ministre lui-même l’a reconnu. Mieux vaut le prévoir maintenant».
 
Porte-parole de sa formation politique en matière d’Éducation, d’Enseignement Supérieur et de Jeunesse, le député Roberge a également été au front pour défendre l’intérêt des élèves et des familles du Québec. «Malgré les belles paroles, l’Éducation n’est visiblement pas une priorité pour ce gouvernement» regrette le député, qui constate que trop peu a été fait pour les élèves en difficulté.
 
Et comme à tout élève qui ne rencontre pas les attentes, le ministre Sébastien Proulx s’est fait donner des devoirs cet été. Avant la fin de la session parlementaire, Jean-François Roberge a en effet déposé deux projets de loi au Salon Bleu. Alors que le premier vise à consacrer l’éducation comme étant un droit fondamental et à donner à la DPJ plus de pouvoirs en cas de négligence, le second vise à donner plus de facilité aux parents pour choisir l’école la mieux adaptée aux besoins de leurs enfants.
 
En circonscription, le député n’a pas chômé non plus. Fin-avril, il a tenu une consultation sur les conditions de vie des aînés de la région. Cette activité lui a permis d’identifier plusieurs problématiques auxquelles font face les aînés. Du nombre, l’abolition du Conseil des Aînés, les difficultés d’accès à un médecin de famille, la maltraitance, la lourdeur administrative du Programme d’adaptation à domicile ainsi que certaines injustices fiscales. M. Roberge compte d’ailleurs travailler sur ce dossier avec son collègue François Paradis cet été en vue de proposer des mesures pouvant répondre à celles-ci.
 
Il a également tenu, pour une deuxième année consécutive, une distribution d’arbres au cours de laquelle plus de 1 000 arbres ont été remis aux citoyens. «Ces activités sont importantes, car elles me permettent de rester connectés avec les priorités de mes concitoyens». Le député veut d’ailleurs profiter de la pause estivale pour aller à la rencontre de ceux-ci aux quatre coins de la circonscription. Il les invite d’ailleurs à participer au BBQ qu’il organise le 16 juillet prochain devant ses bureaux (2028 avenue Bourgogne, Chambly). Hot-dogs et rafraîchissements seront servis gracieusement pour l’occasion.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.