Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
11 août 2017 - 10:02

100$ par enfant pour les effets scolaires, plaide Jean-François Roberge

Par Salle des nouvelles

À l’aube de la rentrée scolaire 2017-2018, Jean-François Roberge, porte-parole de la Coalition Avenir Québec (CAQ) en matière d’Éducation, plaide pour octroyer aux écoles un montant de 100$ par enfant pour aider leurs parents avec l’achat des fournitures scolaires.
 
Cette proposition fait suite à la publication récente d’une information indiquant que la rentrée scolaire pourrait coûter chaque année jusqu’à 200$ par enfant aux parents québécois, en incluant l’achat de souliers et de vêtements. Jean-François Roberge, lui-même professeur et père de deux enfants, reconnaît qu’il s’agit d’une problématique majeure. «Pour de nombreuses familles, ce montant fait une différence énorme dans leur budget. Les parents ne devraient pas avoir à s’endetter pour envoyer leurs enfants à l’école».
 
Ainsi, selon la proposition défendue par le député et sa formation politique, un montant de 100$ par enfant serait envoyé aux écoles afin que celles-ci puissent procéder à l’achat de matériel scolaire pour leurs élèves. «Les écoles savent exactement quels fournitures scolaires acheter et par le biais d’achats groupés, elles disposent d’un meilleur pouvoir d’achat, ce qui permet au final d’acheter plus pour un prix moindre», selon le député.
 
Pour Jean-François Roberge, cette manière de faire permettrait aussi d’enlever un poids considérable qui pèse actuellement sur le dos des parents, qui n’auraient ainsi plus à courir les différents magasins dans les semaines précédant la rentrée scolaire pour effectuer leurs achats. Pour le député, «la rentrée scolaire devrait être avant tout un moment de fierté pour les parents, pas d’angoisse».

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.