Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
8 août 2018 - 09:00

Une bonification que CAA-Québec demandait au nom des voyageurs

Un filet de sécurité amélioré pour les clients d’agences de voyages

Depuis le 1er août, le fonds qui sert à indemniser les clients des agences de voyages en cas de pépin est plus souple et plus généreux. « CAA-Québec s’en réjouit puisque cette bonification répond aux revendications formulées par l’organisme depuis 2014 », souligne Philippe Blain, vice-président des services voyages de CAA-Québec.

Quand on part en voyage, on veut obtenir les services pour lesquels on a payé, et c’est bien normal. Si, par exemple, l’agence de voyages ferme boutique la veille du départ ou si le transporteur est frappé par une grève, les voyageurs peuvent être indemnisés par le Fonds d’indemnisation des clients des agents de voyages (FICAV). Il s’agit d’une protection à laquelle tous les clients des agences de voyages dûment enregistrées au Québec ont droit.

Pour quelques dollars, et bientôt gratuitement!

La protection du FICAV ne coûte que 1$ pour chaque tranche de 1000$, mais elle sera gratuite dès le 1er janvier 2019. Pourquoi? Ces dernières années, le FICAV et son gestionnaire, l’Office de la protection du consommateur (OPC), étaient devant un beau problème: un surplus de 153 millions de dollars. Les seuls revenus de placements suffisent pour payer les indemnisations.

Il peut donc aisément se montrer plus généreux, sans que sa pérennité soit menacée. En 2014 et encore l’automne dernier, CAA-Québec suggérait à l’OPC d’élargir la couverture du FICAV, afin d’aider plus de voyageurs, dans plus de cas problématiques. Voici quelques exemples:

  • - En cas de catastrophe naturelle;
  • - En cas de crise politique;
  • - En cas d’avertissement officiel d’éviter de voyager dans le pays de sa destination;
  • - Conséquences suivant un vol en retard (comme manquer le départ d’une croisière);
  • - Lorsqu’un voyageur doit payer plus cher pour un service de remplacement, comme un autre hôtel;
  • - Lorsqu’un voyageur doit manger au restaurant ou dormir à l’hôtel à la suite d’un vol annulé.

Bien que le FICAV soit maintenant plus généreux, n’oubliez pas qu’il ne couvre pas tous les pépins qui peuvent survenir à l’étranger, comme les troubles de santé ou un imprévu qui vous force à écourter vos vacances. Dans ces cas, il faut prévoir une couverture d’assurance voyage appropriée!

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.