Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
2 décembre 2018 - 12:00

Maison Boileau à Chambly

Le député de Chambly, Jean-François Roberge suit l’évolution des dossiers controversés

Suivant de près l’évolution des dossiers  impliquant la Ville de Chambly, le député de Chambly, Jean-François Roberge est content de voir que la Ville a rendu publics les rapports d’expertise sur la Maison Boileau même s’il reste déçu de la façon dont les choses se sont déroulées.

À la suite de la démolition surprise jeudi dernier de la maison du patriote René-Boileau, Jean-François Roberge  avait exprimé sa déception  face à ce revirement majeur dans le dossier.  Bien qu’il soit content de voir enfin les rapports d’expert auxquels la Ville a fait référence pour justifier la destruction du bâtiment bicentenaire,  monsieur Roberge partage les inquiétudes de la population.

«Comme tous les citoyens, j’ai été déçu que la maison soit démolie.  Comme tous les citoyens, j’aurais préféré être informé et avoir accès aux rapports d’expertise  avant le début des travaux.  Je souhaite que la construction de la réplique de la Maison Boileau annoncée par la Ville se fasse sans tarder pour que les citoyens aient la chance de se réapproprier ce lieu historique. »

Interpellé par la diffusion du reportage d’Enquête, jeudi soir, Jean-François Roberge a discuté avec la ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest. « J’ai été prévenu de la diffusion du reportage de jeudi et je suis très préoccupé par ce que j’ai entendu ce soir-là.  Suite au visionnement, j’ai discuté avec ma collègue et la Commission municipale du Québec a été saisie du dossier. J’espère que toute la lumière sera faite dans ce dossier.  Je veux que l’enquête chemine, libre de toute ingérence partisane ou politique.  J’attendrai impatiemment les conclusions du rapport. » 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.