Publicité
27 février 2019 - 16:43 | Mis à jour : 16:53

L'enquête se poursuit

L’UPAC perquisitionne à Chambly sans faire d’arrestation

Par Salle des nouvelles

L’Unité permanente anticorruption (UPAC) a mené trois perquisitions sur la Rive-Sud de Montréal en ce mercredi 27 février. Selon l’information véhiculée dans plusieurs médias, trois emplacements de la Ville de Chambly ont été visités plus tôt aujourd’hui.

La mairie, le garage municipal et des bureaux administratifs auraient été visité par les représentants de cette entité qui lutte contre la corruption.

Rappelons que le maire Denis Lavoie est en congé de maladie depuis la fin 2018. Son absence coïncide avec la diffusion d’un reportage sur son administration sur une chaîne télé provinciale. 

« Cette opération découle d’une enquête qui est en cours. Aucune arrestation n’a été faite aujourd’hui », confirme le porte-parole de l’UPAC, Mathieu Delisle.

Plus tôt dans la journée, la ministre des Affaires municipalités et de l'Habitation du Québec, Andrée Laforest, confirmait la mise sous tutelle de la Ville de Chambly. 

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.