Publicité

10 avril 2020 - 07:00

PANDÉMIE- COVID-19

CÉTAM: plusieurs mesures mises en place pour protéger les paramédics

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

En dépit du fait que la CÉTAM, la Coopérative des techniciens ambulanciers de la Montérégie soit aux premières lignes pendant la crise qui nous touche actuellement, aucun de ses paramédics n’est atteint par la COVID-19. En date de ce mercredi, 566 cas suspectés et 73 cas confirmés avaient été transporté par ce service essentiel qui a mis en place plusieurs mesures afin de protéger ses employés.

«  Peu importe le type d’appel sur lequel nous nous rendons, les paramédics portent obligatoirement des gants, des lunettes, des masques et des jaquettes de protection. Si l’appel concerne quelqu’un en proie à des difficultés respiratoires, de la toux ou de la fièvre, les ambulanciers se munissent, en plus de tout l’équipement cité précédemment, d’un masque N95 afin de limiter au maximum la propagation de ce virus », précise Alexandre Gervais, porte-parole de la CÉTAM.

À la suite de chaque transport, la civière sur lequel prenait place le patient est désinfectée, tout comme le matériel médical qui a servi pendant l’intervention. « Nous avons aussi ajouté une étape supplémentaire qui consiste à désinfecter le tout avec un brumisateur. De plus, à la fin de chaque quart de travail, un autre brumisateur est aussi appliqué sur le véhicule utilisé afin d’éliminer toute trace de la COVID-19 », ajoute-t-il.

Actuellement, la Montérégie est la 2e région la plus touchée au Québec après Montréal avec 1 034 cas confirmés. Cependant c’est surtout l’agglomération de Longueuil, avec 392 cas confirmés, qui tient la CÉTAM bien occupée.

Une armée de paramédics

Les équipes spécialisées COVID de la CÉTAM sont aussi en déploiement depuis peu. Elles seront uniquement attitrées aux cas suspectés ou confirmés, en prenant en considération que tout patient démontrant un état grippal est dorénavant considéré comme un cas suspecté.

Cette mesure a comme principal objectif de limiter le nombre de paramédics en contact avec la maladie, mais aussi de mieux contrôler l’utilisation des équipements de protection en concentrant ce type d’intervention à des équipes dédiées. Bien entendu, tout paramédic de la CETAM peut tout de même être appelé sur un cas COVID et une équipe COVID peut intervenir sur un appel urgent où une vie est en danger.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.