Publicité

2 janvier 2021 - 12:00

Présenté le 10 décembre dernier

La MRC de La Vallée-du-Richelieu lève le voile sur son Atlas des paysages

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

La MRC de La Vallée-du-Richelieu a dévoilé, le 10 décembre dernier, l’Atlas des paysages, étape finale de son étude sur les paysages. C’est lors d’un événement virtuel, via sa chaîne YouTube, que la MRCVR a levé le voile sur cet outil convivial, pédagogique et promotionnel.

Cet outil se base sur la caractérisation des paysages réalisée lors de l’étude afin de poser un diagnostic et d’établir des pistes et priorités d’action. 

« Avec l’Atlas et cette caractérisation de nos paysages, nous aurons en main des recommandations qui permettront à la MRCVR d’assurer la mise en valeur et la protection de nos paysages. Le développement d’actions qui viseront l’appropriation de la notion paysagère par les acteurs locaux et surtout par les citoyen(ne)s ce fera autant d’un point de vue de l’aménagement du territoire, que des aspects du développement économique, touristique, patrimonial et culturel », a tenu à préciser la mairesse de la Ville de Beloeil et préfète de la MRCVR, madame Diane Lavoie.

– Diane Lavoie, mairesse de la Ville de Beloeil et préfète de la MRCVR

Réalisée au cours des derniers mois en collaboration avec la coopérative de travail Les Mille Lieux, l’étude sur les paysages permet de faire ressortir les points d’intérêt et les vulnérabilités du paysage du territoire. Identifié dans la Planification stratégique 2020-2025 de la MRCVR comme projet phare, cette étude a été financée à 80 % par le Fonds d’appui au rayonnement des régions du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation, puisqu’il s’agit d’un projet mobilisateur ayant un rayonnement régional. Au cours de l’étude, la MRCVR a sondé les résidant(e)s du territoire à travers différentes phases de concertation, par le biais de sondages sous forme de questionnaires photographiques.

Le projet consistait à procéder dans un premier temps à une caractérisation des dynamiques paysagères à l’échelle du territoire, pour y découvrir le caractère identitaire ainsi que le patrimoine paysager de la région. En identifiant à l’aide d’outils les principales dynamiques et les enjeux territoriaux, ce processus a permis de mieux connaître les éléments paysagers identitaires, les milieux de vie uniques et distinctifs qui participent à la richesse de notre territoire. Cette caractérisation, ces recommandations et ces propositions d’actions permettront à la MRCVR d’assurer la mise en valeur et la protection des paysages notamment via le Schéma d’aménagement et de développement, par la mise en place de projets culturels ou touristiques et par le développement d’actions qui viseront l’appropriation de la notion paysagère par les acteurs locaux et surtout par les citoyen(ne)s. La dernière étape de cette étude est la réalisation d’une caractérisation détaillée du territoire et d’un Atlas accessible à tous.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.