Publicité

9 juin 2021 - 12:00

Tous les éducateurs pourront avoir un poste permanent

Création de plus de 250 postes au CISSS de la Montérégie-Est

Par Catherine Deveault

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Est annonce qu’il a conclu une entente avec le syndicat de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) visant à offrir un poste permanent à tous les éducateurs de son secteur jeunesse qui le désirent. 

Par cette entente, le CISSS de la Montérégie-Est souhaite offrir une stabilité d’emploi à l’ensemble de ses éducateurs, diminuer le temps supplémentaire, augmenter la rétention et l’attraction du personnel et ainsi offrir les meilleurs services à la clientèle. 

« Il s’agit d’une excellente nouvelle pour tous les éducateurs qui sont à notre emploi. De plus, cette entente sera assurément un atout supplémentaire dans nos efforts de recrutement puisque les nouveaux éducateurs se verront aussi offrir un poste permanent dès leur embauche », affirme Nadine Gallant, directrice adjointe du programme jeunesse – hébergement, CISSS de la Montérégie-Est.

Faits saillants  

• Le CISSS de la Montérégie-Est compte 750 éducateurs à son emploi dans le secteur jeunesse, dont environ 250 ne sont pas titulaires d’un poste permanent. 

• Les éducateurs qui seront engagés se verront aussi offrir un poste permanent.  

• Les postes offerts varieront entre deux et huit quarts de travail par période de deux semaines, selon les besoins des différents centres d’activités. 

« Nous sommes toujours à la recherche de solutions pour tenter d’améliorer la rétention du personnel et les conditions de travail et cette entente est un beau moyen, parmi d’autres, qui nous rapproche de ces  objectifs », mentionne Joël Bélanger, président de l’APTS de la Montérégie-Est.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.