Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
1 août 2018 - 15:20

Texte commandité

5 étapes clés pour développer son entreprise à l’export

 

Il y a plusieurs stratégies de développement de l’entreprise : diversifier ses activités ou conquérir de nouveaux marchés. L’exportation  donne souvent l’opportunité d’une ouverture commerciale intéressante, d’autant que le gouvernement propose des solutions d’accompagnement gratuites pour aider les chefs d’entreprise conquérants. Comme pour la création d’une entreprise, un business plan est indispensable.

1.Dresser un bilan d’activités

Un diagnostic de l’entreprise est la première étape d’un projet d’exportation. Il est en effet indispensable de connaître sa santé financière afin de déterminer sa capacité d’investissement, laquelle n’aura pas forcément de retour immédiat. Il faut donc avoir les reins solides. Dégagez ses forces et ses faiblesses et analysez sa capacité de production.  Pour cela, entourez-vous de conseillers, un comptable par exemple ou un juriste.

2.Analyser les marchés visés

L’analyse des marchés est fonction des produits que vous souhaitez commercialiser. Commencez par un marché de proximité, il servira de test, puis appréhendez d’autres régions du monde. Collectez des données sur la clientèle potentielle, ses besoins, ses attentes, mais aussi sur la concurrence, ses produits ou services, l’environnement politique et économique du pays, les circuits de distribution éventuels. Il est important d’adopter une démarche sélective pour se concentrer sur les marchés les plus intéressants.

Il peut être utile de recourir à des personnes ressources sur place, mais aussi à un conseiller en affaires internationales au ministère. Grâce au réseau ORPEX, vous bénéficierez d’une assistance gratuite en exportation et d’aides financières non remboursables (Programme d’Exportation ou PEX).

3.Étudier le mode d’entrée commercial

Plusieurs possibilités s’offrent à vous : la vente directe, le point de vente, la filiale, un site e-commerce, la distribution, la sous-traitance… Vos choix s’orienteront en fonction de la qualité des infrastructures locales, mais aussi le taux de change !  

4.Se renseigner sur l’aspect juridique

Vous devez connaître les règles d’accès à votre nouveau marché : les taxes de douane, la législation commerciale en vigueur, les droits de protection intellectuelle…

Pour remplir toutes les formalités, faites appel à un traducteur assermenté à Bordeaux. Professionnel de la traduction issu du tissu local, il traduira tous vos documents dans les règles.

5.Élaborer une stratégie marketing

Vous devez maintenant vous positionner par rapport à la concurrence, adopter une politique de prix adéquate, mettre en œuvre un service après-vente performant si nécessaire tenant compte des habitudes du marché. Toute la logistique d’exportation sera envisagée à ce stade avec précision.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.