Publicité
3 octobre 2018 - 20:21

Texte commandité

Kinésithérapeute : quels débouchés ?

Spécialiste des os et des articulations, la kinésithérapie est considérée comme une médecine naturelle. Son but est de rééduquer par le massage. Il ne faut pas la confondre avec l’orthothérapeute, ni avec le physiothérapeute dont la mission est similaire à celle des kinés en France. Comment devient-on kinésithérapeute et pour quelles perspectives de carrière ?

Les missions thérapeutiques du kinésithérapeute

Le kiné est spécialisé dans les thérapies par le massage et le mouvement. Il utilise des techniques de mobilisation appliquées pour détendre, tonifier, activer la circulation sanguine dans les zones douloureuses de manière à réduire l’inflammation et soulager le patient à la suite d’un traumatisme. Il aide ainsi la partie du corps affectée du fait de tensions musculaires ou de raideurs articulaires à retrouver son amplitude. Dans le cas d’une lombalgie par exemple, le massage réduira la douleur ainsi que son corolaire, l’anxiété, et il améliorera le sommeil.

Une formation en établissement privé

La kinésithérapie est une médecine dite alternative. Des collèges et écoles privées dispensent des formations diplômantes sur deux ans environ. Un niveau 1 en massothérapie est obligatoire puis un niveau 2 en kinésithérapie. Ce deuxième niveau varie entre 400 et 700 heures à temps complet selon les écoles. Enfin, un stage de 200 heures complète la formation.

Les contenus sont généralement orientés sur l’anatomie et la physiologie du système craniosacré, du rachis lombaire et dorsal, de la ceinture pelvienne, du poignet et de la main, de l’articulation du coude, la cheville, le pied ainsi que l’articulation coxo-fémorale. Les techniques des différents traitements sont supervisées sur les patients.

Avant de choisir une école, il est conseillé de comparer les programmes d’enseignement et les prix. Certaines écoles sont accréditées par les associations professionnelles, ces dernières peuvent donc donner des conseils précieux sur les enseignants et la qualité de la formation.

Les débouchés

Une fois formé, le kinésithérapeute peut exercer en cabinet privé. La profession n’étant pas réglementée, aucune inscription à un ordre n’est nécessaire. Pour l’aider dans sa gestion et optimiser sa rentabilité, il est conseillé d’installer un logiciel de kiné complet : dossiers des patients informatisés, système de facturation, planification agenda… Le suivi des patients en sera amélioré.

Ils peuvent également être salariés dans des cliniques privées de médecine douce ou les maisons de santé.

La profession de kinésithérapeute est en voie de développement, les personnes préférant de plus en plus les médecines naturelles à la médecine conventionnelle.

 

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.