Publicité
22 septembre 2019 - 12:00

Un diplômé de l’École nationale d’aérotechnique (ÉNA), Grégoire Michetti, s’est démarqué lors du Mondial des métiers de Kazan

Le savoir-faire de l’ÉNA reconnu mondialement

Par Salle des nouvelles

Un diplômé de l’École nationale d’aérotechnique (ÉNA), Grégoire Michetti, s’est démarqué lors du Mondial des métiers de Kazan, tenu du 22 au 27 août 2019, en Russie. Diplômé en Techniques de maintenance d’aéronefs, il a obtenu un médaillon d’excellence pour sa performance exceptionnelle dans la catégorie Entretien d’aéronefs, en plus de se classer 5e parmi les 16 concurrents de sa discipline.

Le médaillon récompense les participants dont le pointage dépasse largement la moyenne mondiale dans leur épreuve.

Affronter les meilleurs au monde

Plus importante rencontre consacrée à l’excellence dans le secteur des métiers spécialisés et des technologies, cette participation représentait l’aboutissement de plus d’un an d’entraînement acharné pour le jeune diplômé. « Le plus difficile pour un technicien en aérospatiale, que ce soit à l’école, au travail ou dans le cadre d’un concours, c’est de déterminer la meilleure façon d’accomplir le travail. Les systèmes et les composants sur lesquels nous travaillons sont très complexes et délicats, et il n’y a aucune place à l’erreur », a expliqué Grégoire.

Devancé par le Royaume-Uni (or), la Russie (argent) et la Chine (bronze), Grégoire admet que la compétition était très relevée et les compétiteurs hautement qualifiés. Plus de 1300 jeunes de plus de 70 pays et régions membres se sont affrontés dans plus d’une cinquantaine de domaines, devant 250 000 spectateurs au Mondial des métiers dans l’espoir de devenir champion du monde dans leur domaine professionnel. 

Une préparation de longue haleine

Coaché et préparé par Louis Deschênes, alors professeur du département de propulseur à l’ÉNA et maintenant directeur adjoint des études, Grégoire est heureux de s’être lancé dans l’aventure il y a trois ans. Après avoir remporté l’or aux Olympiades canadiennes des métiers et des technologies de 2017 et l’argent, en 2018, dans la catégorie Technologie aérospatiale, Grégoire s’est qualifié en mai 2019 lors de la sélection finale d’Équipe Canada, en marge des 25e Olympiades canadiennes des métiers et des technologies tenues à Halifax. Il est ainsi devenu le premier étudiant de l’ÉNA et du cégep Édouard-Montpetit, toutes catégories confondues, à accéder à la compétition mondiale, faisant foi de la qualité de la formation acquise au fil des ans.

Une fois sur l’équipe canadienne, en plus des conseils de son mentor Louis, il a bénéficié d’un accompagnement hors pair que reçoivent les membres de l’équipe nationale. « J’étais entouré de spécialistes de différents domaines de l’aérospatiale comme les matériaux composites ou le métal en feuille. Ces experts poussaient encore plus loin mes connaissances techniques, raconte Grégoire. Une année de préparation qui l’aura aussi mené dans l’Ouest canadien et en France, en prévision des Mondiaux de Russie.

Une fierté pour l’ÉNA

Maintenant technicien moteur pour Rolls-Royce Canada, où il travaille sur les appareils Global de Bombardier, il réalise à quel point l’expérience a été formatrice. « Les occasions de rencontre avec des acteurs de l’industrie aérospatiale du Québec, du Canada et même au niveau mondial sont inestimables pour se faire des contacts et échanger avec des experts », a-t-il précisé. Fort de ce bagage, il estime que c’est un grand atout auprès des entreprises. « Les employeurs reconnaissent et recherchent ce genre d’engagement, de persévérance et d’effort », explique Grégoire.     

Chaque année, l’ÉNA participe aux Olympiades canadiennes. À son tour, Grégoire pourra donner au suivant puisqu’il sera coach auprès de la relève de l’école. Déjà, l’étudiante en Techniques de maintenance d’aéronefs Laurie Breton suit ses traces. Également entraînée par Louis Deschênes et Grégoire dans la dernière année, elle a raflé l’or aux 25e Olympiades canadiennes, en mai 2019. Sachant que 37 000 postes seront à combler d’ici 2028 au Québec, cette relève talentueuse ne manquera pas de défi pour exprimer son talent et faire la fierté de l’ÉNA. 

Pour en connaître davantage sur le cégep Édouard-Montpetit et son École nationale d’aérotechnique, ses experts médias et ses activités, visitez le cegepmontpetit.ca/salle-de-presse

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.