Publicité

15 mars 2020 - 14:02

PANDÉMIE COVID-19

C’est officiel, tous les établissements publics où il y a des rassemblements de personnes doivent cesser leurs activités

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

C’est officiel, tous les établissements publics où il y a des rassemblements de personnes doivent cesser leurs activités pour les prochaines semaines. Parmi ces établissements, notons les bars, les centres d’entraînement et les cinémas. La liste complète des établissements visés par cette nouvelle mesure sera disponible au cours des prochaines heures.

Actuellement, le Québec compte 35 cas d’infection au coronavirus. « C’est l’augmentation la plus importante que le Québec ait connue dans les derniers jours », de dire le premier ministre, M. François Legault.

« Nous demandons également aux restaurants de limiter le nombre de clients à 50% de leur capacité afin de permettre de garder une distance minimale d’un mètre entre les individus », a indiqué le premier ministre du Québec. D’ailleurs tous les restaurants de type buffet et les cabanes à sucre sont désormais fermés. Les services de take-out demeureront toutefois disponibles.

Conscient que la situation actuelle complique grandement les activités de la population, le premier ministre réitère son appel à la vigilance à l’ensemble des Québécois. « Je comprends que nous en demandons beaucoup au Québécois… Dites-vous que ce nous faisons va sauver des vies. C’est ensemble pour nous allons s’en sortir », a ajouté en point de presse le premier ministre.

Questionné à savoir pourquoi, à l’instar de la France, le Québec n’envisage pas de fermer tous les établissements publics sauf les pharmacies et les épiceries, le premier ministre du Québec s’est voulu clair et précis: « pour l’instant nous ne sommes pas rendus là, mais nous n’excluons pas l’idée de le faire. Nous sommes à regarder les options. »

Plus de détails suivront.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.