Publicité

7 avril 2020 - 12:00 | Mis à jour : 15:02

PANDÉMIE COVID-19

Ottawa fait tout pour éviter des pénuries de matériel

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

En cette Journée internationale de la santé, le premier ministre Justin Trudeau a rappelé, lors de son point de presse quotidien, que son gouvernement mettait tout en oeuvre pour éviter la pénurie de matériel médical afin que le Canada puisse passer à travers la crise du coronavirus.

Ainsi, il a indiqué que 30 000 respirateurs seront fabriqués au Canada alors que plus de 5 000 entreprises ont répondu à l'appel d'aide lancé par Ottawa pour faire face à la pandémie. « On ne veut pas en manquer. Il faut se préparer pour le pire », a dit le premier ministre.

S'il a reconnu que certains articles allaient prendre du temps à produire, M. Trudeau a signalé que l'entreprise Médicom allait augmenter sa production de masques N-95 et que le pays allait recevoir demain un arrivage de 500 000 masques.

Il s'est d'ailleurs aussi réjoui que l'entreprise 3M puisse finalement exporter son matériel vers le Canada après avoir reçu le feu vert de la Maison Blanche qui avait auparavant bloqué les envois.

Alors que plus d'un million de personnes ont déjà fait une demande pour recevoir la Prestation canadienne d'urgence, M. Trudeau a mentionné que des emplois à temps plein étaient disponibles dans la Réserve canadienne et que Santé Canada recrutait des bénévoles pour affronter la crise.

En ce 7 avril, le pays comptait 17 063 cas positifs à la COVID-19 pour 360 morts et 3 629 personnes rétablies

Il a aussi un peu serré le ton en demandant aux Canadiens de rester à la maison « même quand il fait beau. »

Sur le même sujet 

Matériel médical : le premier ministre du Canada demeure confiant d'en recevoir sous peu

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.