Publicité

4 janvier 2021 - 10:00

Selon l'Enquête canadienne sur le cannabis

Plus de produits à base de cannabis vendus en 2020

Par

Les Canadiens ont été de plus en plus nombreux en 2020 à acheter des produits à base de cannabis de sources légales. C’est ce que révèle l’Enquête canadienne sur le cannabis (ECC).

Par Benjamin Richer

La pandémie de COVID-19 a selon l’enquête joué un rôle sur l’usage de cannabis en raison des mesures sanitaires. Celles-ci ont « radicalement changé les habitudes quotidiennes et ont peut-être entraîné un changement de comportement lié à la consommation de cannabis, notamment en ce qui concerne l'accès aux sources de cannabis et les montants dépensés », explique-t-on dans le rapport de l’enquête.

La proportion de gens qui se procuraient du cannabis auprès d'un ami, d'un revendeur, d'une connaissance ou en partageant avec un groupe d'amis a considérablement diminué par rapport à 2019.

Les achats en point de vente autorisé ont alors drastiquement augmenté passant de 24 % en 2019 à 41 % cette année, ce qui tombe à point pour l’ouverture de la nouvelle succursale à Vaudreuil-Dorion en 2021. (lien vers article)

L’ECC a aussi noté une variation de la quantité de cannabis consommée en raison de la COVID-19. Au total, peu importe le groupe d’âge, 56 % ont déclaré avoir pris la même quantité de cannabis, tandis que 22 % plus et 22 % moins. Les plus jeunes semblent en revanche les plus touchés.

L’ennui, le stress, l’anxiété, la détente souhaitée, les magasins à capacité et heures réduites et l’impossibilité de socialiser avec les autres auraient pu influencer les habitudes de consommation, qui ont par ailleurs augmenté à la maison. L'acceptabilité sociale de la consommation régulière d'alcool et cannabis s’est aussi accrue.

Différences populationnelles

Il existe, toujours selon la même enquête, des disparités dans la population selon l’orientation sexuelle et le niveau d’éducation en plus de l’âge et du genre.

Les personnes bisexuelles ayant consommé du cannabis au cours de la dernière année arrivent en tête de liste avec 55 %, suivie par les personnes homosexuelles à 43 %, les autres types d’orientation à 45 % et en dernier lieu les personnes hétérosexuelles à 25 %.

La scolarité a aussi un impact. Les personnes avec un diplôme d’étude supérieure sont près de deux fois moins portées à la consommation contrairement aux personnes ayant un diplôme d'études secondaires ou moins (32 %), ce qui demeure inchangé depuis 2019.

L’ECC, avec un échantillonnage d’un peu plus de 10 000 répondants, examine chaque année depuis 2017 les habitudes de consommation de cannabis au pays pour évaluer l'impact de la Loi sur le cannabis de 2018.

Pour l’étude complète: https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/drogues-medicaments/cannabis/recherches-donnees/enquete-canadienne-cannabis-2020-sommaire.html. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.