Publicité

7 avril 2021 - 07:00

1er avril dernier

Le Pôle culturel de Chambly met la main sur un Prix d'excellence en architecture

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

L’Ordre des architectes du Québec (OAQ) a dévoilé  le 1er avril dernier les 11 projets lauréats des Prix d’excellence en architecture 2021 lors d’un gala virtuel auquel étaient conviés la communauté architecturale et le grand public. Parmi eux, on retrouve le Pôle culturel de Chambly qui a remporté les honneurs dans la catégorie Bâtiments culturels. 

Le Grand Prix d’excellence en architecture 2021 a été décerné au projet de réfection de l’enveloppe du Grand Théâtre de Québec, réalisé par les firmes Lemay et Atelier 21. Ce bâtiment iconique de la Capitale-Nationale, œuvre de l’architecte Victor Prus inaugurée en 1971, nécessitait une intervention majeure afin de préserver son enveloppe extérieure, sur laquelle se déploie la murale spectaculaire de l’artiste sculpteur Jordi Bonet. Le jury a souligné que l’ajout d’une enveloppe toute en transparence assure la pérennité de cette œuvre moderniste majeure.

« La qualité architecturale est le fruit d’une démarche rigoureuse qui permet entre autres de concilier les besoins des utilisateurs et de la communauté, en proposant une réponse fonctionnelle et durable. Les Prix d’excellence en architecture sont une occasion de célébrer toutes ces dimensions de la qualité et les architectes qui y concourent, que ce soit à travers leurs réalisations construites ou leur engagement dans l’espace public. On ne peut que se réjouir de voir l’architecture se déployer dans nos collectivités et contribuer ainsi à améliorer la valeur et la vitalité de nos milieux », a affirmé Pierre Corriveau, président de l’OAQ.

Le jury des Prix d’excellence 2021, présidé par l’architecte Jean-Pierre Crousse (Barclay&Crousse Architecture, Paris et Lima), était composé de Christiane Germain, coprésidente, Germain Hôtels, des architectes Marc Blouin (Blouin Orzes architectes) et Kim Pariseau (APPAREIL Architecture), ainsi que de Pedro Ressano Garcia (Ressano Garcia Arquitectos, Lisbonne), professeur à l’École d’architecture de l’Université Laval.

Le Pôle culturel se démarque 

Plus près de nous, le Pôle culturel de Chambly s'est démarqué en remportant le prix dans la catégorie Bâtiments culturels. Voici les commentaires du jury sur cet édifice impressionnant: 

Par sa composition en strates décalées, la volumétrie de ce nouveau bâtiment fait écho à la topographie de la rive sud du Saint-Laurent et s’insère dans le paysage suburbain sans le désavouer. Les dessins témoignent d’une réflexion judicieuse sur les usages, dont ils prévoient l’évolution au fil des saisons afin d’accueillir une programmation changeante d’activités et d’événements culturels, sportifs et communautaires. Malgré un budget limité, le projet parvient à insuffler du caractère et de la vitalité à son milieu, envisagé comme un véritable écosystème.

Lauréats des distinctions individuelles

Le gala des Prix d’excellence a aussi offert à l’OAQ l’occasion de remettre quatre distinctions individuelles. La médaille du Mérite, la plus haute distinction, a été décernée à l’architecte Denis Lemieux, qui s’est dévoué avec
ardeur, au sein de la fonction publique, à l’amélioration de la qualité de l’architecture et du cadre bâti au Québec.

Il a entre autres coordonné le développement et l’adoption d’un Agenda 21 de la culture pour le Québec. Il a également collaboré au démarrage de la plateforme d’innovation Design Montréal à la Ville de Montréal, à la transformation de Design Montréal en Bureau du design et a agi à titre de conseiller privilégié pour l’élaboration de l’Agenda montréalais 2030 pour la qualité et l’exemplarité en design et en architecture.

L’architecte Érick Rivard, précurseur du mouvement des places publiques éphémères au Québec, a reçu le prix Engagement social pour son implication dans sa communauté et dans le quartier Limoilou, où il a notamment
été l’initiateur du célèbre Grand Bazar des ruelles.

Le prix Relève en architecture a été remis à l’architecte Étienne Bernier, dont la pratique professionnelle montre une grande sensibilité à la transdisciplinarité, à la nordicité, à l’intégration dans le paysage et à la dimension humaine en architecture.

Le prix Ambassadeur de la qualité en architecture (récompensant un non-architecte), a été remis à la communicatrice Julie Payette, qui consacre sa carrière à mettre en vitrine le travail des architectes québécois sur
diverses tribunes et dans divers médias, tant sur la scène locale qu’internationale. Elle a notamment contribué à la création de v2com, un fil de presse international spécialisé en architecture et en design.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.