Publicité

31 mai 2021 - 16:59

Rassemblements illégaux

Christian Dubé envisage la vaccination dans les parcs

Benjamin Richer

Par Benjamin Richer, Journaliste

Devant les écarts de conduite remarqués en ce qui a trait aux mesures sanitaires ce week-end, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a évoqué ce lundi en point de presse la possibilité d’étendre la vaccination aux parcs et aux terrasses.

Les rassemblements se sont multipliés depuis vendredi, notamment dans les parcs, alors que le Québec se déconfinait. « Je ne veux pas mettre ça uniquement sur les jeunes parce que je pense que ce déconfinement-là, c’est tout le monde qui le vit et il n’y a pas juste des jeunes dans les parcs », a d’abord lancé M. Dubé.

Le ministre a poursuivi en notant que la campagne de vaccination s'orientait surtout autour du service à la clientèle. « Si nos jeunes ou nos personnes ont de bonnes raisons de se retrouver dans les parcs ou sur les terrasses, ce n’est pas compliqué, on va aller les rejoindre dans les parcs et sur les terrasses », a-t-il lancé.

Les lieux de vaccination moins conventionnels pourraient donc s’étendre. « Je pense qu’on vous a démontré que notre réseau s’est adapté à la clientèle », souligne M. Dubé en mentionnant le succès de clinique à vélo du circuit Jacques-Villeneuve ou encore de celle à l’auto dans l’ouest de l’île de Montréal.

Des annonces seront faites sous peu. « Je vous le dis, s’il faut aller dans les parcs, on va aller dans les parcs », a réitéré M. Dubé.

Quant aux rassemblements sur les terrasses, ce dernier n’envisage pas de faire marche arrière. Des précisions seront faites lors du point de presse de mardi avec le premier ministre, notamment sur la possibilité de retarder l’arrivée au palier orange du Grand Montréal.

Malgré sa compréhension de l’effervescence des premiers jours de déconfinement, ce dernier a rappelé l’importance de continuer à suivre les différentes consignes sanitaires et d’aller se faire vacciner afin d’avoir une situation quasi normale en septembre.

Deuxième dose d’AstraZeneca

M. Dubé a aussi répondu aux questions sur l’administration de la deuxième dose du vaccin d’AstraZeneca, qui a jouit d'un bel engouement ce week-end, mais pour qui la confusion s’est installée à propos du délai entre les deux doses.

Le comité d’immunisation du Québec a émis un avis la semaine dernière sur la possibilité de recevoir la deuxième dose quatre semaines après la première. Toutefois, la santé publique a recommandé un délai de huit semaines. « C’est là qui est l’optimum de l’immunité. Soyons très clairs, et désolés s’il y a une confusion dans les derniers jours, mais ce sont les gens qui ont fait huit semaines », confirme-t-il.

Des personnes auraient néanmoins reçu leur deuxième dose sans remplir cette condition. M. Dubé indique que la situation est désormais clarifiée avec les responsables de la vaccination que seuls les gens ayant eu la première dose avant le 3 avril peuvent y aller. Cet intervalle sera mis à jour toutes les semaines.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.