Publicité

29 novembre 2021 - 19:00

Gouvernement du Québec

Le variant Omicron pourrait avoir un impact économique, dit Eric Girard

Par La Presse Canadienne

Le variant Omicron pourrait forcer le ministère des Finances à réviser ses projections pour 2022, mais le ministre Eric Girard n’a pas voulu s’avancer sur les changements possibles à ses hypothèses, lundi.

« Il n’y a pas de croissance économique, s’il n’y a pas de sécurité sanitaire, admet le ministre lors d’une allocution devant la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. C’est une condition nécessaire à la croissance économique. »

M. Girard a dévoilé sa mise à jour économique, jeudi dernier. Les inquiétudes concernant le variant Omicron se sont intensifiées depuis. Les marchés boursiers mondiaux ont reculé, vendredi dernier, tandis que le S&P/TSX avait effacé 500 points et le prix du baril de pétrole a chuté de 13%. Le variant est déjà présent au Canada tandis que deux cas ont été détectés à Ottawa.

Pour 2022, le Ministère a utilisé des hypothèses plus prudentes que celles du secteur privé, souligne M. Girard en point de presse. « On est conservateur avec notre prévision. S’il fallait la modifier, on le ferait au budget.  »

Il faudra attendre environ deux semaines avant que les conclusions de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sur les caractéristiques du nouveau variant soient connues, a−t−il dit lors de son allocution. « C’est très sérieux, on prend ça au sérieux. On y va avec la science et on va garder tout le monde informé de la situation. »

Entre−temps, le ministre a toutefois relativisé l’importance des inquiétudes à court terme sur les marchés boursiers. La baisse des marchés mondiaux de plus de 2% vendredi ne veut pas dire qu’on s’en va en récession tandis que le S&P/TSX est toujours en hausse de plus de 20% depuis le début de l’année. «Alan Greenspan a déjà dit que le marché boursier avait prévu neuf des deux dernières récessions. On ne peut pas arrêter à chaque fois que le marché boursier est en baisse de 2%.»

Stéphane Rolland, La Presse Canadienne

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.