Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Vallée-du-Richelieu

Une vidéo promotionnelle pour séduire les employés potentiels

Chargement du vidéo
durée 07h00
23 février 2021
Marie-Claude Pilon
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Voir la galerie de photos

La Chambre de commerce et d’industrie Vallée-du-Richelieu (CCIVR) dévoile aujourd’hui une vidéo promotionnelle mettant en vedette la Vallée-du-Richelieu afin d’inviter les participants du programme Un emploi en sol québécois à découvrir les attraits de la Vallée.

Rappelons que le programme Un emploi en sol québécois est une initiative de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) financée par le gouvernement du Québec visant à favoriser l’intégration en emploi des personnes immigrantes dans les régions du Québec. Appuyé par les chambres de commerce présentes dans les différentes municipalités des régions ciblées, le déploiement des activités prévues au programme se fait en concertation avec les organismes communautaires spécialisés dans l’accompagnement des personnes immigrantes, dans le cas présent Intégration Compétences, ainsi qu’avec les instances régionales de Services Québec.

« Dans le contexte de la pénurie de main-d’œuvre, ce programme nous aide à faciliter l’arrimage entre les besoins en main-d’œuvre de nos entreprises et les personnes immigrantes se cherchant activement un emploi. C’est donc un outil facilitant pour nos employeurs qui sont bien souvent désemparés face à cette situation », a déclaré Me Marie-Claude Duval, présidente de la CCIVR.

« Je me réjouis à l’idée de faire découvrir la Vallée-du-Richelieu aux participants du programme Un emploi en sol québécois. C’est une opportunité pour nous de leur faire découvrir les attraits de notre belle région et de leur présenter pourquoi il fait bon d’y vivre », a ajouté Julie La Rochelle, directrice générale de la CCIVR. Ainsi, la CCIVR a produit une vidéo promotionnelle qui permettra aux participants d’obtenir plus d’information sur la communauté, en plus de voir des images des écoles et services aux citoyens, des parcs et infrastructures de même que des quartiers résidentiels.

« L’immigration est un atout indéniable pour l’économie et pour la société québécoise. Nous savons que l’emploi est le principal vecteur d’intégration sociale pour les personnes immigrantes et que les opportunités et les besoins sont grands, notamment en région. C’est là toute la beauté du programme Un emploi en sol québécois, qui permet de faciliter le maillage entre les entreprises et les nouveaux arrivants à la recherche d’un emploi. La FCCQ est fière de pouvoir compter sur la CCIVR comme partenaire du programme. La force de notre réseau permet d’assurer le succès de cette initiative », a déclaré Charles Milliard, président- directeur général de la FCCQ.

En conclusion, le programme s’adresse à toute personne ayant immigré au Québec depuis moins de cinq ans et n’ayant pas d’expérience significative dans son domaine de formation, son métier ou sa profession au Canada.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


5 août 2022

Le taux de chômage à 4,1% au Québec en juillet

Le taux de chômage s’est maintenu à 4,9 % en juillet au Canada, ce qui correspond au creux historique enregistré en juin. Statistique Canada ajoute qu’au Québec, le taux de chômage du mois dernier a été mesuré à 4,1 %. À l’échelle du Canada, chez les personnes âgées de 25 à 54 ans, le taux de chômage s’est établi à 4 % le mois dernier et il a ...

5 août 2022

Ottawa contestera les tarifs douaniers américains sur le bois d’œuvre

L’imposition par Washington de droits compensateurs moins élevés que prévu sur les exportations de bois d’œuvre canadien ne contribue guère à apaiser le mécontentement d’Ottawa. La ministre fédérale du Commerce international, Mary Ng, a qualifié jeudi les plus récents tarifs douaniers américains imposés sur le bois d’oeuvre canadien de «sans ...

2 août 2022

L’attrait pour les substituts de viande dépend de son emballage, selon une étude

Est−on plus enclin à goûter à des produits végétariens si ceux−ci sont appelés différemment? Une étude de Concordia indique que oui. La présentation du produit peut faire toute la différence quand on souhaite percer chez les consommateurs qui mangent aussi de la viande, selon les données recueillies. En effet, les participants sondés à qui on ...