Publicité

11 avril 2021 - 10:00

La Fédération de l’UPA de la Montérégie est à la recherche de producteurs agricoles souhaitant recevoir un coup de pouce

Un semoir à céréales pour favoriser la santé des sols dans le bassin versant de la rivière des Hurons

Par Catherine Deveault

Un an s’est écoulé depuis que la Fédération de l’UPA de la Montérégie s’est dotée d’un semoir à céréales de semis direct dans le cadre du projet en agroenvironnement par bassin versant de la rivière des Hurons. Cette acquisition vise à offrir aux fermes de ce secteur un service forfaitaire gratuit, comprenant l’accès à une machinerie adaptée et l’accompagnement technique agronomique nécessaire à la réussite de l’implantation des cultures de couverture. L’UPA de la Montérégie espère ainsi faciliter l’adoption de cette pratique agricole durable. 

Les effets bénéfiques des cultures de couverture sur l’environnement et la santé des sols ont été documentés à travers de nombreuses études. À court et moyen terme, les productrices et les producteurs qui adoptent cette pratique diminueront les risques d’érosion des sols. À plus long terme, la santé (structure, compaction, matière organique et activité biologique) ainsi que la productivité (rendement et rentabilité) des terres agricoles s’en verront améliorées. 

« Depuis que j’ai commencé les cultures de couverture sur mes terres, j’ai remarqué une nette amélioration au niveau de mon rendement et de ma structure de sol. J’arrive à voir la différence visuellement, par exemple : les pentes que je fais pour niveler mes champs restent en place et il n’y a plus de lessivage. Pour moi, les preuves sont faites. Ça aura pris deux ou trois ans avant d’arriver à cerner le bon mélange et le bon stade, mais maintenant que j’y suis arrivé, je ne vois pas pourquoi j’arrêterais », a témoigné Olivier Martin, producteur de porc situé à Saint-Mathias-sur-Richelieu et utilisateur du service forfaitaire. 

Résultats 2020

Un projet de cette envergure n’avait jamais encore été réalisé au Québec; les résultats obtenus en 2020 sont concluants : 26 entreprises agricoles ont utilisé le service forfaitaire de l’UPA de la Montérégie et 283 hectares (ha) en cultures de couverture ont été implantés sur le territoire du bassin versant de la rivière des Hurons. 

De façon détaillée, 18 producteurs agricoles ont semé 163,52 ha de cultures de couverture en intercalaire (entre les rangs des maïs). Cette technique de semis a permis de limiter l’influence des conditions climatiques sèches du printemps 2020. De plus, huit producteurs agricoles ont recouvert 119,8 ha de sol avec différentes espèces de cultures de couverture à la dérobée, après la récolte des céréales et du soja. Un suivi agronomique visant à quantifier les bienfaits des cultures de couverture implantées a été réalisé pour chacun des champs grâce à la collaboration des clubs-conseils en agroenvironnement du territoire. 

Recrutement pour la saison 2021 

La Fédération de l’UPA de la Montérégie est à la recherche de productrices/producteurs agricoles de ce bassin versant souhaitant recevoir un coup de pouce pour amorcer l’implantation des cultures de couverture en intercalaire (entre les rangs de maïs) et à la dérobée (après céréales et soya). Pour ce faire, le projet met à votre disposition gratuitement le service forfaitaire avec semoir à semis direct de 15 pieds et barre CPH. L’accompagnement technique pour la sélection et l'achat de semences pour les superficies inférieures à dix hectares pourra aussi être remboursé. 

Si vous êtes un producteur agricole du bassin versant de la rivière des Hurons et que vous désirez bénéficier de ce service, contactez M. César Largaespada, coordonnateur du projet, au 514 774-0264, ou par courriel à [email protected] 

Ce projet a été financé par le Fonds de la nature du Canada pour les espèces aquatiques en péril de Pêches et Océans Canada, ainsi que par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation dans le cadre du volet 2 du programme Prime-Vert.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.