Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Programme d’aide aux entreprises

Trois commerçants obtiennent une subvention de la Ville de Chambly

durée 12h55
23 décembre 2021
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Catherine Deveault

La Ville de Chambly annonce l’octroi de subventions à trois commerçants locaux, dans le cadre de son programme d’aide aux entreprises, menant le nombre de bénéficiaires à cinq.

Pour obtenir plus d’information ou s’enquérir d’une subvention, les commerçants peuvent communiquer avec madame Kim Desaulniers, conseillère en développement économique à la Ville de Chambly, au 514 258-9239 ou à [email protected]qc.ca.

École Danse ta Vie

La propriétaire de l’École Danse ta Vie, Marie-Douce Charette, a reçu un montant de 10 000 $ lui permettant de procéder à la rénovation de son local et pour l’affichage. Bien que l’école de danse souligne cette année son 10e anniversaire, c’est la première fois qu’elle compte sur son propre local pour accueillir les danseurs.

Le studio, situé au 820 D, boulevard De Périgny, a relancé son offre de cours en présentiel depuis le début de l’automne. Ce nouvel emplacement offre à madame Charette la flexibilité requise pour ajuster la programmation de ses cours en fonction des mesures sanitaires en vigueur et des nouvelles clientèles. Des classes de jour ont notamment été ajoutées pour répondre aux besoins et aux horaires des mamans et des personnes âgées.

Bedondaine et Bedons ronds

Un montant de 2 425,75 $ a été remis à Nicolas Bourgault, propriétaire de Bedondaine et Bedons ronds, pour financer l’agrandissement et la végétalisation de la terrasse et l’achat de mobilier pour la brasserie artisanale et musée de la bière, situé au 255, rue Petrozza.

La réalisation de ces travaux permet d’accueillir davantage de visiteurs, surtout en période estivale. D’ici à la réouverture de la terrasse au printemps 2022, les amateurs de bières artisanales peuvent s’y rendre afin de visiter le musée, observer le travail des brasseurs, prendre une consommation sur place et même rapporter un cruchon à la maison !

Les d’Œufs copines

Les propriétaires du restaurant Les d’Œufs copines, Kim Chaumont et Nancy Lemieux, ont obtenu une subvention de 3 702,76 $, contribuant à la réalisation de travaux de rénovation intérieure.

Le restaurant de déjeuner et dîner, situé au 1878, avenue Bourgogne, a été rénové afin d’offrir une ambiance toujours plus conviviale à sa fidèle clientèle. Le nom du commerce est inspiré de la relation d’affaires des deux propriétaires, qui travaillent ensemble depuis 14 ans.

Rappelons que le programme d’aide a été développé pour les entreprises de Chambly œuvrant dans les secteurs de la restauration, du commerce de détail, de l’hébergement, de l’amusement, du récréotourisme et du divertissement, qui ont été affectées par la crise sanitaire. Celles-ci doivent répondre à certains critères pour bénéficier de l’aide financière. Le programme est détaillé sur le site web de la Ville (Développement économique/Programme d’aide aux entreprises).

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


5 août 2022

Le taux de chômage à 4,1% au Québec en juillet

Le taux de chômage s’est maintenu à 4,9 % en juillet au Canada, ce qui correspond au creux historique enregistré en juin. Statistique Canada ajoute qu’au Québec, le taux de chômage du mois dernier a été mesuré à 4,1 %. À l’échelle du Canada, chez les personnes âgées de 25 à 54 ans, le taux de chômage s’est établi à 4 % le mois dernier et il a ...

5 août 2022

Ottawa contestera les tarifs douaniers américains sur le bois d’œuvre

L’imposition par Washington de droits compensateurs moins élevés que prévu sur les exportations de bois d’œuvre canadien ne contribue guère à apaiser le mécontentement d’Ottawa. La ministre fédérale du Commerce international, Mary Ng, a qualifié jeudi les plus récents tarifs douaniers américains imposés sur le bois d’oeuvre canadien de «sans ...

2 août 2022

L’attrait pour les substituts de viande dépend de son emballage, selon une étude

Est−on plus enclin à goûter à des produits végétariens si ceux−ci sont appelés différemment? Une étude de Concordia indique que oui. La présentation du produit peut faire toute la différence quand on souhaite percer chez les consommateurs qui mangent aussi de la viande, selon les données recueillies. En effet, les participants sondés à qui on ...