Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Projet de loi 12

Des pouvoirs de surveillance et d'intervention accrus pour renforcer le régime d'intégrité des marchés publics

durée 07h00
19 mars 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Mickael Couillerot, Journaliste

L’Autorité des marchés publics (AMP) considère comme essentiels, pour mener à bien sa mission, les pouvoirs de surveillance et d’intervention additionnels qui lui seraient conférés par l’adoption du projet de loi 12. Rappelons que ce projet de loi vise principalement à promouvoir l’achat québécois et responsable par les organismes publics, à renforcer le régime d’intégrité des entreprises et à accroître les pouvoirs de l’AMP.

« Les changements législatifs proposés constituent un pas de plus pour renforcer et rehausser la qualité du régime d’intégrité des marchés publics, et ce, au bénéfice de la population du Québec. », commente M. Yves Trudel, le président-directeur général de l’AMP. 

Celui-ci s’est exprimé devant la Commission des finances publiques dans le cadre des consultations particulières et des auditions publiques sur le projet de loi 12.

Pouvoirs de surveillance accrus

Parmi les principaux changements apportés, mentionnons le fait que l’AMP pourrait dorénavant vérifier l’exécution des contrats au Québec et obtenir des entrepreneurs, des sous‑contractants et des représentants d’organismes publics, les diverses informations ou documents requis en se rendant sur les lieux où sont réalisés les services ou les travaux.

Intégrité des entreprises

Advenant l’adoption du projet de loi, les entreprises auraient l’obligation d’attester de leur intégrité préalablement à la conclusion d’un contrat public, peu importe sa valeur. Cette mesure s’appliquerait à toute entreprise dans les secteurs des services, de l’approvisionnement ou de la construction.

« Cette mesure nous accorderait un pouvoir d’action additionnel auprès des entreprises qui soumissionnent pour un contrat sous les seuils visés par une autorisation et qui échappent actuellement à toute vérification d’intégrité. », a précisé M. Trudel.   

Sanctions administratives pécuniaires

Des amendes pourraient également être imposées aux entreprises qui ne respectent pas leurs obligations, notamment en ne détenant pas d’autorisation de contracter ou de sous-contracter. De plus, celles qui ne se soumettent pas à une mesure de surveillance ou d’accompagnement imposée par l’AMP pourraient être sanctionnées. Il s’agirait alors d’un incitatif à se conformer aux règles établies. Un registre public des entreprises sanctionnées serait également constitué, permettant, par la même occasion, de renforcer le principe de transparence.

Rapatriement des activités de vérification

Également prévu dans le projet de loi 12, le rapatriement des activités de vérification de l’intégrité des entreprises menées par l’Unité permanente anticorruption entraînerait une amélioration de l’efficacité et de l’efficience des différentes étapes d’analyse d’un dossier, en plus de réduire les délais de traitement des demandes d’autorisation et de renouvellement des entreprises. 

Équité, transparence et saine concurrence demeurent les principes fondamentaux qui guident les actions de l’AMP. Rappelons que l’AMP travaille au bénéfice de la population québécoise afin que les contrats payés avec l’argent des contribuables soient octroyés selon les règles, et à des entreprises intègres.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


5 août 2022

Le taux de chômage à 4,1% au Québec en juillet

Le taux de chômage s’est maintenu à 4,9 % en juillet au Canada, ce qui correspond au creux historique enregistré en juin. Statistique Canada ajoute qu’au Québec, le taux de chômage du mois dernier a été mesuré à 4,1 %. À l’échelle du Canada, chez les personnes âgées de 25 à 54 ans, le taux de chômage s’est établi à 4 % le mois dernier et il a ...

5 août 2022

Ottawa contestera les tarifs douaniers américains sur le bois d’œuvre

L’imposition par Washington de droits compensateurs moins élevés que prévu sur les exportations de bois d’œuvre canadien ne contribue guère à apaiser le mécontentement d’Ottawa. La ministre fédérale du Commerce international, Mary Ng, a qualifié jeudi les plus récents tarifs douaniers américains imposés sur le bois d’oeuvre canadien de «sans ...

2 août 2022

L’attrait pour les substituts de viande dépend de son emballage, selon une étude

Est−on plus enclin à goûter à des produits végétariens si ceux−ci sont appelés différemment? Une étude de Concordia indique que oui. La présentation du produit peut faire toute la différence quand on souhaite percer chez les consommateurs qui mangent aussi de la viande, selon les données recueillies. En effet, les participants sondés à qui on ...