Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Responsabilité des entreprises

Travail forcé: une enquête sur les pratiques de Walmart, Hugo Boss et Diesel

durée 12h00
24 août 2023
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par La Presse Canadienne

L'organisme canadien de surveillance de la responsabilité des entreprises enquête pour savoir si Walmart, Hugo Boss et Diesel ont recours au travail forcé dans leurs chaînes d'approvisionnement.

Sheri Meyerhoffer, l'Ombudsman canadienne pour la responsabilité des entreprises, a publié jeudi trois rapports affirmant qu'aucune des entreprises n'a fait suffisamment pour démontrer que les produits qu'ils vendent au Canada sont exempts de travail forcé.

Les filiales canadiennes des trois sociétés sont accusées de s’appuyer sur des fournisseurs qui s’approvisionnent en matériaux auprès des Ouïghours, forcés de travailler dans la région chinoise du Xinjiang.

Walmart, Hugo Boss et Diesel affirment tous respecter des protocoles antiesclavagistes stricts et enquêter sur la source de leurs produits, mais Mme Meyerhoffer a déclaré qu'aucun d'entre eux n'avait fourni suffisamment d'informations sur des allégations spécifiques.

Selon elle, le principal défi réside dans le fait que les produits du Xinjiang sont souvent transformés dans d’autres pays, ce qui signifie que les importations en provenance de pays comme le Vietnam pourraient impliquer du travail forcé chinois si elles ne sont pas soigneusement tracées.

Les sept évaluations initiales annoncées jusqu’à présent par l'ombudsman portent sur des accusations de travail forcé impliquant le peuple ouïghour, bien que Pékin insiste sur le fait qu’il n’a jamais autorisé cette pratique.

La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


SAQ: des syndiqués se prononceront sur un mandat de 15 jours de grève

Les syndiqués des magasins et bureaux de la Société des alcools du Québec seront appelés, vendredi, à se prononcer sur un mandat de 15 journées de grève, à exercer au moment opportun. Les résultats du vote ne seront toutefois dévoilés que samedi. Les principaux points en litige sont la création de postes permanents et les horaires de travail, ...

Étude: les droits des non-syndiqués sont mal protégés, favorisant les accidents

Malgré la réforme du régime de santé et de sécurité du travail, les droits des personnes non syndiquées au Québec sont moins bien protégés, ce qui favorise les accidents de travail et les maladies, soulève une nouvelle étude de l'Institut de recherche et d'informations socioéconomiques (IRIS). Selon l'étude publiée jeudi, la loi modernisant le ...

durée Hier 18h00

L'UPA lance un appel à l’aide pour faire face à la baisse de revenu

L'Union des producteurs agricoles (UPA) lance un appel à l’aide pour faire face à la baisse de revenu net des agriculteurs. Selon un communiqué diffusé par l’UPA mercredi, Agriculture et Agroalimentaire Canada prévoit que le revenu net agricole québécois passera de 959 millions $ en 2022 à 487,1 millions $ en 2023 et à 66 millions $ en ...