Publicité

3 février 2020 - 12:00

Par le biais de cartes prépayées

Produire un film grâce à des soldes de comptes inutilisés, le pari fou des Studios Lucidius

Par Salle des nouvelles

L'équipe montérégienne des Studios Lucidius est petite, mais passionnée. Motivée, l’équipe travaille très fort à produire un long métrage de fiction; une comédie romantique pour soutenir la cause de la maladie mentale. Mais les fonds pour concrétiser ce rêve manquent. À moins que des cartes prépayées inutilisées leur permettent de faire aboutir leur projet.

D’après les données du National Retail Federation américain, plus de 45 milliards de dollars  circulent sur les soldes des cartes-cadeaux inutilisées depuis quelques années. Pour les cartes perdues ou jetées accidentellement, cet argent ne pourrait jamais être utilisé. Parmi ces cartes-cadeaux, plusieurs cartes de crédit prépayées sur lesquelles dorment quelques dollars non dépensés. L’équipe a compris qu’il y avait là une opportunité à saisir.

« Au lieu de demander aux gens de donner pour nous aider à réaliser notre projet, alors qu’ils sont probablement très serrés dans leur propre budget après la période des fêtes, pourquoi ne pas leur demander de nous donner ce qu’ils n’utilisent pas de toute façon : le solde inutilisé de leurs cartes de crédit prépayées ? » a lancé le producteur. C’est un pari juste assez fou pour fonctionner !

Vous avez reçu une carte de crédit prépayée pour les fêtes et il vous reste un petit solde (3, 4 ou 5 dollars) ? Au lieu de le laisser dormir, pourquoi ne pas le transmettre à une équipe créative qui souhaite produire un film pour une bonne cause ?

« Si, il y a 15 ans, Kyle McDonald a réussi à obtenir une maison contre un trombone rouge, à la suite d’une série d’échanges, pourquoi ne pourrions-nous pas, aujourd’hui, réussir à financer un long métrage à partir d’argent non dépensé sur des cartes de crédit prépayées ? » a interrogé  Don Gagnon, producteur.

L'anxiété, un thème délicat abordé sous forme de comédie

Leur projet de film s'appelle L’Esprit Libre. C’est une comédie dramatique qui raconte l’histoire d’Amy, une jeune libraire qui rêve d’être écrivaine. Malheureusement, ses élans créatifs sont freinés par un mal sournois qui vient la frapper régulièrement ; des crises de panique. Lors d’une soirée, Amy rencontrera un homme aussi dérangeant qu’attirant. Ce bel inconnu pourrait-il devenir sa source d’inspiration, son baume contre l’anxiété et la clé de son rêve ?

Le récit aborde la thématique de la santé mentale. Sujet délicat, beaucoup de gens vivant de l’anxiété ont de la difficulté à en parler ouvertement. « Lorsque je parle du film aux gens, ils se reconnaissent immédiatement dans le personnage d’Amy. L’anxiété touche une grande partie de la population. J’ai donc choisi de traiter du sujet sous forme de comédie pour mettre un peu de légèreté, de douceur et d’espoir sur cette thématique si sensible », explique Evelyne Girard, réalisatrice et auteure de L’Esprit Libre.

Permettre de rémunérer les différents talents du films

L’argent reçu par cette campagne servira à payer adéquatement les acteurs et les artisans embauchés pour la production du film, et à défrayer les coûts liés à l’équipement. L’équipe de Lucidius souhaite mettre en scène des acteurs de la relève, bourrés de talents, en leur donnant une place à l’écran. De plus, l’équipe de Lucidius souhaite offrir les profits de la diffusion de leur film à l’organisme à but non lucratif Revivre, qui vient en aide aux personnes vivant avec un trouble anxieux, dépressif ou bipolaire et leurs proches. Pour naître, ce projet a besoin de 150 000$.

Pour contribuer au film en donnant en ligne, rendez-vous sur le site internet des Studios Lucidius où vous pourrez donner via carte de crédit (prépayée ou non). Vous pouvez aussi transmettre vos cartes de crédit prépayées avec un solde inutilisé par la poste, à l’adresse suivante: Lucidius Studios, 150 Rue Grant # 208, Longueuil, QC J4H 3H6

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.