Publicité

10 juin 2020 - 06:00

À travers un parcours artistique

Les musées de Mont-Saint-Hilaire s'unissent pour faire revivre l'art

Par Salle des nouvelles

En ce printemps de pandémie, malgré le fait que l’art ne pouvait plus être visité dans les salles d’exposition, les Musées de Mont-Saint-Hilaire ont lancé, à l’occasion de la Journée internationale des Musées, une initiative afin d’offrir au grand public un accès privilégié à l’art.

Mont-Saint-Hilaire, plus que jamais, une ville d’art et de nature est un projet d’art éphémère qui regroupe des artistes de Mont-Saint-Hilaire et qui est issue de l’accès interrompu à la culture en ce temps de crise.

Au moment où tout le monde est sur internet pour avoir accès à un peu de culture, Mont-Saint-Hilaire propose un nouveau mouvement artistique urbain en respect de l’environnement, avec pour objectif ultime de donner accès à l’art à tous.

Parcours d'oeuvres

Alors que les musées se déconfinent progressivement des suites de la crise sanitaire, six artistes professionnels de Mont-Saint-Hilaire créent des œuvres à l’extérieur des musées, au sein même de la Ville. On trouve déjà des œuvres d’André Boisvert, Jérémie Boudreault, Jocelyn Fiset et André Michel à différents endroits dans la ville comme à La Maison amérindienne, au Domaine Ozias-Leduc et au Musée des beaux-arts de Mont-Saint-Hilaire.

Tout en continuant de respecter les normes de distanciations physiques, le public Hilairemontais peut déambuler dans la ville, lors d’une promenade quotidienne, pour découvrir un parcours d’œuvres et observer tant l’artiste à l’œuvre que la réalisation de celle-ci sur les édifices municipaux ou dans l’espace public.

Au cours du mois de juin, chaque œuvre sera identifiée et accompagnée d’un court texte en lien avec la démarche de l’artiste et le projet.

Cette manifestation sans vernissage et sans foule se veut « une promenade intime à la recherche de signes de vie et de l’art ». Ce projet d’art éphémère des Muséales de Mont-Saint-Hilaire qui regroupe La Maison amérindienne, le Musée des beaux-arts, le Domaine Ozias-Leduc et la Maison Paul-Émile Borduas a débuté le 18 mai dernier et se poursuit durant les mois de juin, juillet et août.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.