Publicité

15 août 2020 - 06:00

"Libre Expression" est visible dès demain

Une nouvelle exposition pour fêter les 25 ans du musée des beaux-arts de Mont-Saint-Hilaire

Par Salle des nouvelles

Le Musée des beaux-arts de Mont-Saint-Hilaire et le Regroupement des artistes professionnels de Mont-Saint-Hilaire (Le RAP) fêtent conjointement leur 25 ans de création et d’activité cette année. Pour célébrer ce quart de siècle, les deux organismes offrent au public une nouvelle exposition intitulée Libre Expression, présentée dès demain jusqu'au 4 octobre prochain, au Musée des beaux-arts.

Cette initiative s’inscrit dans la volonté du Comité des expositions et de la directrice générale, Chantal Millette, d’avoir une programmation entièrement hilairemontaise pour marquer cette année d'anniversaire.

Libre-court à la création

Le RAP ne s’est imposé aucun thème. L’exposition collective, regroupant treize artistes membres, a pour but principal de laisser libre court à la création de chacun : Guy Beauchemin, Gisèle Boisvert, Réal Calder, Julie Cormier, Alain Dionne, Chantal Emond, Jocelyn Fiset, Robert Hébert, André Michel, Véronique Naurais, Richard Paquette, Jean-Louis Slezak et Joëlle Tremblay, réaffirmeront encore une fois la riche diversité artistique présente dans la municipalité.

En effet, des oeuvres aux médiums et aux styles bien différents seront exposées aux yeux du public. Pour l’occasion, l’institution publie un catalogue qui contient, bien évidemment, les œuvres des artistes, mais aussi, en première partie, l’histoire du Musée des beaux-arts de Mont-Saint-Hilaire, écrite par Jacques G.Ruelland, muséologue et membre du conseil d’administration.

Le dossier historique commence par la création, en 1962, de La Société Artistique du Richelieu, un groupe de personnes qui s’intéressaient aux arts et qui avait en tête de bâtir un centre culturel à Mont-Saint-Hilaire.

Défense de la qualité de vie des artistes locaux

Puis on se retrouve au début des années 90, quand le fondateur du musée actuel, l’artiste André Michel a repris l’idée, à travers la Corporation touristique. Ensuite, le RAP, à qui un chapitre entier est consacré, souligne lui aussi son implication stratégique dans la création d’un Musée d’art qui deviendra, par la suite, un Musée des beaux-arts. Le lecteur réalisera rapidement l’importance de ce dernier regroupement qui, durant 25 ans, s’est battu, d’une part pour le respect de la démocratie mais aussi pour améliorer la qualité de vie des artistes de la municipalité.

Des copies du catalogue seront disponibles à la boutique du musée.
Les «mercredis culturels» auront lieu tout au long de la période d’exposition. Chaque mercredi à 15h, une visite guidée intime de l’exposition sera tenue par l’un des animateurs muséaux. Il s’agit d’une façon unique de découvrir les artistes du RAP. La réservation est obligatoire.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.