Publicité

21 août 2021 - 17:00

L’Esprit tortueux 

Le musée de La Maison amérindienne de Mont-Saint-Hilaire présente une nouvelle exposition temporaire

Par Catherine Deveault

Le musée de La Maison amérindienne de Mont-Saint-Hilaire présente jusqu’au 3 octobre prochain l’exposition temporaire L’Esprit tortueux – Twisted Spirit de l’artiste sculpteur ontarien Josy Thomas de la Nation Onondaga.

Il s’agit d’une première exposition solo pour l’artiste qui présente une sélection percutante de sculptures qui racontent et questionnent la place du statut autochtone dans la société. « C’est si difficile d’avoir à suivre deux traces : la voie traditionnelle autochtone ainsi que la voie du monde occidental de ce 21e siècle, en essayant de ne pas trébucher, ni d’un côté ni de l’autre. » , nous mentionne Josy Thomas. L’exposition composée d’une quinzaines de sculptures présente aussi quatre tableaux témoignant du parcours identitaire de l’artiste. 

Les sculptures, façonnées dans le bois et la pierre, matériaux considérés avec respect depuis toujours dans la culture autochtone, se veulent comme l’incarnation de l’esprit du créateur. Pour l’artiste, qui se présente devant chaque nouvelle création avec le plus de liberté possible, la matière parle d’elle-même.

L’exposition L’Esprit tortueux révèle une part intime du vécu de Thomas. C’est auprès de son grand-père, le chef Jacob Thomas, qu’il s’est formé dès l’âge de 6 ans en tant qu’artiste et porteur de savoir. Son grand-père, reconnu comme personnalité incontournable de la culture iroquoienne pratiquait les métiers d’artisan, d’orateur, de gardien des traditions autochtones en plus d’occuper le prestigieux poste d’assistant professeur au Département des études autochtones de l’Université Trent en Ontario. Cet homme aux nombreux talents a construit et solidifié les bases qui incitent aujourd’hui l’artiste Josy Thomas à créer.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.