Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Pour les adultes ou pour les enfants

Alloprof lance un guide pour gérer le stress de la rentrée scolaire

durée 14h00
20 août 2022
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par La Presse Canadienne

À l'occasion de la rentrée scolaire, Alloprof lance une section spéciale de son site internet pour aider à gérer le stress de cette période mouvementée.

« Que ce soit pour les adultes ou pour les enfants, je pense que c'est un moment légèrement anxiogène, même si c'est souhaité, même si les enfants ont hâte de retourner à l’école, parce que c’est l’inconnu, parce que c'est un changement de routine qui nous attend », explique la porte-parole de l'organisme Annie Harvey en entrevue téléphonique.

Le dossier monté par Alloprof contient des témoignages de parents qui sont passés par là, mais aussi des trucs concrets pour accompagner son enfant.

«La première des choses, c'est surtout d'avoir une oreille attentive, d’être à l’écoute des besoins de notre enfant, de ses anxiétés, de ses questionnements, d'y répondre au mieux de nos connaissances, indique Mme Harvey. On fait un effort pour rester positif, pour miser sur ce qui peut intéresser l'enfant aussi à l’école, par exemple un enfant qui aime beaucoup parler, poser des questions, on peut lui rappeler que c'est intéressant la rentrée scolaire, c'est l’occasion de retrouver les amis, d'avoir des conversations, de poser nos questions à l'enseignant.»

Elle recommande aussi de remettre une routine en place avant même le début des classes, par exemple en imposant «une heure du coucher un peu plus proche de la réalité scolaire» pour éviter d'avoir un choc au jour J. «Une routine, c'est sécurisant, mais c'est très facilitant aussi parce qu'on sait ce qui s'en vient après, donc ça aide l'enfant à être un peu plus autonome.»

Il est aussi possible de préparer un calendrier scolaire ou de faire une séance d'étiquetage du matériel pour rendre tout cela plus concret.

Tout droit dans l'inconnu

L'arrivée en maternelle, en première année ou au secondaire sont des moments sensibles à cause des changements qu'ils apportent.

Pour les plus petits, c'est une très bonne idée de visiter l'école à l'avance lors d'une journée d'introduction, selon Mme Harvey, comme cela permet de leur donner une idée plus précise de ce qui les attend. On peut alors leur demander «te souviens-tu c'est comment, tes casiers, ils sont de quelle couleur, est-ce qu'il y a des crochets, te souviens-tu de ton local?»

Alloprof propose aussi d'utiliser le jeu «pareil, pas pareil» pou comparer leur expérience passée avec leur nouvelle classe et leur rappeler que certaines choses peuvent changer, comme la présence de devoirs, mais que d'autres, telles que les récréations, restent les mêmes.

«Au final, on se rend compte qu'il y a plus de points similaires que de points différents, dit Mme Harvey. Après, on prend ce qui est différent et on peut en parler ou lire des livres au sujet de la rentrée.»

Se donner les outils

Le site internet d'Alloprof met à disposition des «formules magiques» pour apprendre aux jeunes à gérer eux-mêmes leur anxiété même quand les parents ne sont pas présents. Ces aide-mémoires illustrés sont en fait des exercices de détente reposant sur la respiration, les cinq sens et l'exercice physique.

Mme Harvey propose d'apprendre au jeune à «parler à sa peur» à voix haute pour se rassurer lui-même, «comme s'il essayait de rassurer un ami».

Il ne faut pas non plus oublier que les parents aussi peuvent subir beaucoup d'anxiété, soutient-elle, elle-même mère de trois enfants. Pour réduire le stress, il faut faire «pas mal la même chose que les enfants», soit «faire de la lecture, demander à des gens qui sont passés par là et faire confiance à nos enfants: ils sont bien outillés, ils sont capables, et souvent, ils sont surprenants».

Elle rappelle que pour ce qui est des pépins académiques, Alloprof est disponible en ligne en tout temps, et des enseignants sont là pour répondre aux questions les soirs de semaine.

Clara Descurninges, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


30 novembre 2022

Le ministre de l'Éducation, Bernard Drainville, va maintenir l'école à trois vitesses

Le nouveau ministre de l'Éducation, Bernard Drainville, accepte l'école à trois vitesses. Il continuera de financer le privé, le public sélectif et le public régulier. Le mouvement École ensemble dénonce depuis des années l'écrémage des élèves fait par le privé et certaines écoles publiques au détriment du public régulier. En mêlée de presse à ...

11 octobre 2022

Les maisons des jeunes peinent à fonctionner et réclament un meilleur financement

C’est lundi que débute la Semaine des maisons des jeunes, sous le thème des douze travaux d’Astérix. Cet imaginaire n’a pas été choisi au hasard par le Regroupement des maisons des jeunes du Québec (RMDJQ), qui espère attirer l’attention sur les difficultés auxquelles ses membres se butent. Parmi les douze travaux des maisons des jeunes, le ...

24 août 2022

Études postsecondaires: l'IRIS propose la gratuité au Québec

Des chercheurs d’un institut québécois proposent au gouvernement du Québec de profiter de la hausse de ses revenus pour introduire la gratuité scolaire dans le milieu postsecondaire. Dans son étude publiée mercredi, l’Institut de recherche et d’informations socioéconomiques (IRIS) prétend que l’indexation des frais de scolarité n’a plus sa place ...