Publicité

25 janvier 2021 - 15:00

Sondage NÉOMÉDIA

Comptez-vous participer au Défi 28 jours sans alcool ?

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Cela fait maintenant plusieurs années que le Défi 28 jours sans alcool est bien ancré dans la culture populaire. En effet, dès le 1er février les Québécois sont invités à cesser leur consommation d'alcool pendant tous les jours du mois.

Ce défi a pour but de récolter des dons pour la Fondation Jean Lapointe qui lutte contre l’alcoolisme, la toxicomanie et les autres dépendances. Cette initiative qui a débuté en 2014, avait réussi à récolter 63 000$ à sa première année. Progressivement, l'évènement a grandi et, l'année dernière, c'est 550 470$ qui ont été ramassés pour aider une population de 80 000 adolescents.

« Nous sommes conscients que la santé mentale est une problématique de première importance à l’heure actuelle. Il est essentiel de prendre une pause bien méritée pour soi et les jeunes pour éviter des problèmes de santé et de dépendance, souligne Philippe Angers, directeur général de la Fondation Jean Lapointe. D’ailleurs, un sondage Léger publié en avril dernier démontre que 50 % des Québécois sont plus anxieux et donc plus à risque de développer des habitudes problématiques. Nous sommes donc convaincus que cette 8e édition du Défi 28 jours sans alcoolMC garde toute sa pertinence. »

Pour 28 $ investis, chaque participant devient un acteur de changement pour lui-même et les jeunes Québécois dans un contexte que nous savons difficile, en réfléchissant à la place de l’alcool dans sa vie et en posant un geste qui fait du bien.

Portrait de la consommation en Montérégie

S'il est difficile d'avoir des données uniquement pour la région en matière de consommation d'alcool, le site d'Éducalcool nous permet d'avoir un portrait de la situation dans toute la Montérégie. Selon les données datant de 2019, les résidents de la Montérégie se démarquent peu du reste du Québec quant à leurs habitudes de consommation d’alcool.

Toutefois, ils se distinguent en étant moins nombreux à consommer de l’alcool dans un bar (29 % c. 34 % au Québec). Ceci étant dit, plus de gens consomment de l’alcool dans les restaurants, en Montérégie, qu’ailleurs au Québec. ( 71% c. 68%).

Consommation et conduite automobile

Les résidents de la Montérégie sont moins nombreux à avoir vu ou traversé un barrage policier au cours de la dernière année que la moyenne québécoise (respectivement 22% c. 26% et 19% c. 21%). De ce fait, ils sont moins à risque de se faire intercepter par un barrage policier (45% c. 48% au Québec).

À la lumière de ces données statistiques, Néomédia invite ses lecteurs à participer à la compréhension du phénomène, en répondant à notre question de sondage.

Et vous, comptez-vous participer au Défi 28 jours sans alcool ? Répondez juste ici

Avec la collaboration de François Provost

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.