Publicité

15 mai 2020 - 14:34

PANDÉMIE COVID-19

Legault invite les jeunes à suivre une formation pour travailler dans le milieu de la santé

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Parce que la pénurie de main-d’œuvre nuit aux efforts de lutte contre la COVID-19 et que la société est vieillissante, François Legault a lancé un appel aux jeunes aujourd’hui à suivre une formation pour travailler dans le milieu de la santé.

Le premier ministre s’est adressé à eux lors de son point de presse quotidien ce vendredi.

« J’invite les jeunes à regarder la possibilité d’aller se former et d’aller travailler dans le réseau. Devenir infirmières ou préposées aux bénéficiaires par exemple. C’est important de faire quelque chose de valorisant dans la vie, comme aller s’occuper des personnes les plus vulnérables ou malades. Me semble que c’est valorisant. Faut que notre société valorise davantage ces professions. »

M.Legault a également lancé le même appel aux gens qui ont perdu leur emploi dans les secteurs ou c’est difficile actuellement en leur demandant de considérer la possibilité de se réorienter et d’aller eux aussi suivre une formation en santé.

Questionné sur le fait qu’il est risqué de choisir cette voie dans les circonstances actuelles, le premier ministre s’est défendu de vouloir en faire de la chair à canon dans les CHSLD ou les quartiers chauds de la métropole.

« On a du matériel de protection en quantité suffisante et quand il est bien utilisé, il n’y a pas de risque pour les employés. On espère aussi que cette pandémie viendra sous contrôle. »

Bonnes nouvelles

Quant au bilan, il a fait dire à François Legault qu’il y a des nouvelles encourageantes.

50 nouveaux décès ont été rapportés, pour un total de 3,401 à ce jour.

796 cas se sont ajoutés et 44,420 personnes ont été infectées par le virus depuis le début de la pandémie, mais plus de 11,000 sont désormais guéris.

Le nombre d’hospitalisations a diminué de 13, pour situer à 1,882 et de ce nombre, 191 personnes sont toujours aux soins intensifs.

« C’est important de voir les tendances et on peut voir qu’il y a de bonnes nouvelles, a mentionné le premier ministre. Le nombre de décès à 50 par exemple, ça fait longtemps qu’on n’avait pas vu ça. Le nombre de cas aussi, malgré le nombre de tests qui a augmenté. Ça aussi, ça fait un bout qu’on n’avait pas vu ça. Pour ce qui est d’hospitalisations également, il y a une tendance à la baisse. C’est encourageant. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.