X
Rechercher
Publicité

Prochaines négociations

Secteur public: les trois centrales tentent de reconstituer un front commun

durée 11h59
10 mars 2022
durée

Temps de lecture :

1 minute

Par La Presse Canadienne

Les trois centrales syndicales s’affairent présentement à tenter de reconstituer un front commun en vue de la prochaine négociation du secteur public.

Les ficelles ne sont pas attachées, mais, pour le moment, les discussions ont cours entre la CSN, la CSQ et la FTQ. 

Mais un éventuel front commun pourrait être élargi à d’autres organisations syndicales du secteur public. Certains y sont ouverts, d’autres moins.

En entrevue mercredi, la présidente de la CSN, Caroline Senneville, a affirmé que les discussions à trois étaient même «avancées» au sujet d’un pacte de non−maraudage intersyndical qui mènerait à un front commun.

Le président de la CSQ, Éric Gingras, a confirmé l’existence de discussions à trois, pour le moment. Quant à savoir s’il sera élargi à d’autres organisations, il rappelle que ce ne sont pas les chefs syndicaux qui vont décider, mais les instances qui représentent les membres.

Le président de la FTQ, Daniel Boyer, croit, lui, en «la plus grande alliance possible» dans les secteurs public et parapublic. Il se dit donc ouvert à la présence d’autres organisations syndicales au sein d’un éventuel front commun.

L’APTS, par exemple, aimerait faire partie d’un front commun. Son président Robert Comeau croit que les syndicats ont intérêt à faire preuve de solidarité, non seulement dans les négociations du secteur public, mais aussi face à la refondation annoncée du système de santé.

Lia Lévesque, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 18h00

Financement des partis: le PQ coiffe de peu le PCQ

À moins de cinq mois des élections générales au Québec, la course au financement est serrée: le Parti québécois (PQ) vient de repasser devant le Parti conservateur (PCQ) d’Éric Duhaime. Traditionnellement champion du financement populaire, le PQ avait été déclassé ces derniers mois par la montée foudroyante du PCQ. Fin février, le PCQ avait ...

durée Hier 7h00

Rapport Kamel: «Il faut plus d'imputabilité», dit François Legault

Au lendemain de la publication d’un imposant rapport d’enquête de près de 200 pages sur l’hécatombe survenue dans les CHSLD au début de la pandémie, le premier ministre François Legault reconnaît «qu’il faut plus d’imputabilité d’en haut jusqu’en bas». C’est ce qu’a répondu le premier ministre lors d’une conférence de presse mardi à Laval, où il ...

17 mai 2022

L’Association du transport urbain du Québec rencontre les parlementaires à l’Assemblée nationale 

L’Association du transport urbain du Québec (ATUQ) qualifie de très productives, franches et ouvertes les rencontres de travail sur le transport collectif et ses défis, dont celui de l’électrification des réseaux d’autobus urbain, dans le cadre de la journée avec les parlementaires tenue le 10 mai à l’Assemblée nationale. Plusieurs thèmes ont été ...