Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

L’organisme craint que plusieurs ménages se retrouvent sans toit dans les régions

Crise du logement : le RCLALQ critique le plan d'action de la ministre Laforest

durée 12h22
22 mai 2022
Jean-Francois Desbiens
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Le Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ) estime que le plan d'action qui vient d'être annoncé par la ministre de l'Habitation, Andrée Laforest, ne peut aider concrètement les locataires à traverser la pire crise du logement des dernières années.

La majorité de l'aide annoncée vise à permettre la signature d'un bail, ajoute l’organisme, alors que très peu de logements sont disponibles.

La plus grande part des fonds annoncés dans le plan d'action, soit 75,8 M$, est dédiée au programme de suppléments au loyer (PSL) qui permet de subventionner des logements du marché privé afin que le loyer corresponde à 25% du revenu des locataires. Or, pour être admissibles à ce programme, les locataires doivent satisfaire différents critères et passer par un processus de sélection auprès de leur office municipal d'habitation.

« Chaque année, de nombreux PSL ne sont pas alloués même si des locataires sont sans toit. Ajouter plus d'argent dans ce programme, non seulement ça ne réglera pas le problème systémique de la crise du logement, mais en plus, ça permet au gouvernement de laisser croire qu'il fait quelque chose alors qu'il sait pertinemment que les sommes promises ne seront pas totalement dépensées », dénonce Cédric Dussault, porte-parole du RCLALQ.

« Et si toutes les sommes octroyées pour les PSL étaient investies dans des mesures pérennes pour lutter contre la crise et non pas données dans les poches du privé, on pourrait peut-être voir la lumière au bout du tunnel », souligne le porte-parole.

Enveloppe budgétaire

Bien qu'il soit intéressant que le programme de subvention soit maintenant disponible pour toutes les municipalités, peu importe leur taux d'inoccupation, l'enveloppe budgétaire de 2 M$ demeure peu élevée signale l’organisme relativement aux besoins observés sur le terrain.

Les plus récentes données de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) démontrent que plusieurs villes intermédiaires et de petite taille doivent conjuguer avec des taux d'inoccupation qui frôle les 0%.

« Ces villes ne sont pas habituées à mettre en place des mesures d'aide pour les locataires. Elles n'ont pas les effectifs nécessaires contrairement à des villes comme Montréal et Québec qui n'en sont pas à leur première année de crise », mentionne monsieur Dussault.

Le RCLALQ craint d'ailleurs que plusieurs ménages locataires se retrouvent sans toit dans les régions à l'extérieur des grands centres urbains.

« D'ailleurs, quand il n'y a pas de logement, il n'y a pas de logement. Ce n'est pas en mettant en place des Services d'aide à la recherche de logement que les logements apparaîtront comme par magie », indique le porte-parole du Regroupement.

Rappelons que le mois dernier, le RCLALQ réclamait la démission de la ministre Laforest.

« Ce plan d'action ne fait malheureusement pas exception. Une fois de plus, non seulement la ministre, mais tout le gouvernement de la CAQ démontrent qu'ils ne comprennent pas la réalité des ménages locataires », mentionne monsieur Dussault.

Afin de lutter efficacement contre les cycles de crises du logement qui traversent les différentes régions du Québec, le RCLALQ réclame la mise en place d'un contrôle des loyers ainsi que d'un registre des loyers obligatoire, public et gratuit.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


28 septembre 2022

Les Canadiens blâment Trump pour les événements du 6 janvier 2021, révèle un sondage

Un nouveau sondage révèle qu'un Canadien sur trois suit attentivement les audiences de la commission d’enquête chargée de faire la lumière sur l’assaut du Capitole le 6 janvier 2021, aux États-Unis, et que près des trois quarts des Canadiens blâment le président Donald Trump pour ce qui s'est passé. Ce nouveau sondage Léger, mené en ligne en août ...

28 septembre 2022

Protection du français: le Bloc fera passer un «test» aux partis fédéraux

Les partis fédéraux passeront mercredi un «test de cohérence» lorsqu'ils voteront sur un projet de loi visant à mieux protéger la langue française, estime le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet. Les autres partis politiques sont «toujours prêts» à faire des énoncés de principes, a-t-il noté en entrevue avec La Presse Canadienne. Or, ...

28 septembre 2022

Fonctionnaires fédéraux: Ottawa a déposé de nouvelles offres

Le gouvernement fédéral vient de revoir à la hausse les augmentations de salaire qu'il offre aux fonctionnaires fédéraux, dans le cadre des négociations pour le renouvellement de leurs conventions collectives. L'Alliance de la fonction publique du Canada, dont 120 000 membres sont concernés, a fait savoir que le gouvernement avait déposé de ...