Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

COVID-19

La vaccination chez les jeunes enfants débutera la semaine prochaine

durée 17h35
21 juillet 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

La campagne de vaccination contre la COVID−19 sera élargie aux enfants de six mois à quatre ans dès lundi prochain au Québec, a annoncé le directeur national de santé publique, le Dr Luc Boileau. 

Les parents peuvent déjà prendre rendez−vous pour leurs tout−petits afin de recevoir une première dose du vaccin Moderna, qui a obtenu le feu vert de Santé Canada la semaine dernière. 

Le Québec a obtenu une première livraison de plus de 70 000 doses cette semaine, a indiqué le Dr Boileau, en conférence de presse jeudi à Montréal. 

Le Dr Boileau a par ailleurs mentionné que la recrudescence des cas et la hausse des hospitalisations étaient en voie de se stabiliser. 

Plus tôt jeudi, le premier ministre François Legault affirmait d’ailleurs attendre à ce que le nombre de cas de COVID−19, en forte hausse depuis quelques semaines, se stabilise prochainement.

«La santé publique nous confirme, avec ses projections dans les prochaines semaines, qu’on devrait voir le nombre de cas se stabiliser dans les prochaines semaines. Donc on a presque atteint comme une espèce de plateau», a−t−il affirmé lors d’un événement partisan, jeudi, à Montréal.

Le premier ministre a attribué l’augmentation du nombre de cas au fait qu’«il y a eu beaucoup de partys, les gens voulaient se voir. Il y a eu beaucoup de contagion.»

Cependant, il n’était clairement pas alarmé par la situation, faisant valoir que même s’il y a plus de cas, «toutes proportions gardées, il y a moins d’hospitalisations et il y a moins de décès».

Il n’a cependant pas cherché de faux−fuyant quant à la situation du réseau de la santé, qu’il dit distincte de la situation de la COVID. «Il reste que le réseau de la santé est très surchargé», a−t−il reconnu.

Mais il attribue cette surcharge d’abord aux vacances ainsi qu’au nombre élevé d’employés du réseau qui ne sont pas disponibles parce qu’ils ont contracté la maladie.

La situation pandémique elle−même, croit−il, n’est pas critique. «La santé publique ne recommande pas de mettre en place des mesures», a−t−il affirmé.

«Il ne faut rien prendre pour acquis», a−t−il toutefois ajouté. «Si c’est nécessaire, on va agir.»

Frédéric Lacroix−Couture et Pierre Saint−Arnaud, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 10h00

Le mirage du recrutement d'infirmières qualifiées à l'étranger

Après avoir échoué à recruter des centaines de préposés aux bénéficiaires à l’international, le gouvernement de François Legault fait maintenant miroiter la même solution pour répondre à la pénurie d’infirmières. Si le passé est garant de l’avenir, les chances sont minces de voir affluer des milliers de professionnelles pour venir à la rescousse ...

30 janvier 2023

L'opposition veut de l'action du gouvernement en matière de recrutement en santé

Devant l'échec criant du gouvernement de la Coalition avenir Québec en matière de recrutement de préposés aux bénéficiaires à l'étranger, les partis d'opposition réclament des gestes concrets. Du côté de l'opposition officielle, le porte-parole en matière de santé André Fortin parle d'une situation « particulièrement désolante » puisque l'enjeu ...

30 janvier 2023

L'économie sera au menu des parlementaires à Ottawa qui reprennent leurs travaux

Les questions économiques seront au cœur des préoccupations des députés fédéraux, lundi, à leur retour à Ottawa pour entamer une nouvelle session parlementaire. Les parlementaires siégeront à la Chambre des communes pour la première session de 2023 après s'être retirés avec leurs partis respectifs pour définir leurs priorités. La semaine ...