Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Banque du Canada

Hausse des taux d’intérêt: Legault promet d’aider les ménages à court terme

durée 15h41
26 octobre 2022
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Le premier ministre François Legault a cherché à se faire rassurant, mercredi, à la suite de la hausse annoncée par la Banque du Canada d’un demi-point du taux directeur, ce qui entraînera une augmentation des taux d’intérêt sur les emprunts et les hypothèques.

En point de presse, avant la réunion hebdomadaire de son conseil des ministres, M. Legault a réaffirmé son engagement de soutenir financièrement les ménages, pour les aider à combattre l’inflation, qui s’emballe depuis des mois.

Il prévoit intervenir de deux manières. Dès la rentrée parlementaire, le 29 novembre, son gouvernement déposera un projet de loi destiné à fixer un plafond de 3 % à une éventuelle hausse de tous les tarifs gouvernementaux (permis de conduire, immatriculation, Hydro-Québec, garderies, etc.). Il veut que ce projet de loi soit adopté rapidement, avant l’ajournement des travaux, le 9 décembre.

En parallèle, tel que promis en campagne électorale, il prévoit expédier un chèque de 600 $ aux personnes ayant un revenu inférieur à 50 000 $ et de 400 $ à celles qui gagnent entre 50 000 $ et 100 000 $. Les aînés âgés de 70 ans et plus devraient recevoir un chèque de 2000 $.

La confirmation de cette mesure sera faite à l’occasion d’une mise à jour économique du ministre des Finances, Eric Girard, au début du mois de décembre. Il n’a pas voulu fixer la date précise.

M. Legault a rappelé son intention maintes fois formulée de «remettre de l’argent dans le portefeuille des Québécois».

Il a dit faire confiance à la Banque du Canada quant à sa façon de gérer la lutte à l’inflation, un phénomène «très mauvais pour l’économie».

L’objectif de la Banque consiste à ramener à environ 2 % le taux d’inflation, qui se situe présentement autour de 6,9 %.

Mercredi matin, le directeur de la Banque du Canada annonçait une hausse d’un demi-point de son taux directeur, qui s’établit désormais à 3,75 %.

L’inflation à travers le monde est d’ailleurs restée élevée et généralisée, à cause de la vigueur de la reprise mondiale au sortir de la pandémie de COVID-19. 

La Banque du Canada signale qu’au pays, la demande de biens et de services dépasse encore la capacité de l’économie à y répondre et exerce ainsi une pression à la hausse sur l’inflation. Elle s’attend à ce que la croissance stagne jusqu’à la fin de 2022 et durant la première moitié de 2023, à mesure que les effets des taux d’intérêt plus élevés se propageront au sein de l’économie.

En mêlée de presse, le ministre Girard a réaffirmé que, selon lui, la probabilité que le Québec se retrouve en récession en 2023 était de 50 %.

Il profitera de la mise à jour économique de décembre pour revoir à la baisse ses prévisions de croissance économique pour 2023.

M. Girard a dit également s’attendre à une nouvelle et dernière hausse cette année du taux directeur en décembre, un taux «terminal» qui atteindrait 4 %, alors qu’il était pratiquement à zéro au début de l’année. «C’est le scénario le plus probable», selon lui.

«C’est indéniable que l’économie ralentit», a-t-il ajouté.

Jocelyne Richer, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


L'équipe de direction de Santé Québec prend forme avec quatre nouvelles nominations

Quatre nouveaux membres font leur entrée dans l'équipe de direction de l'agence Santé Québec. D'autres nominations seront annoncées d'ici la fin de l'été, moment où l'équipe exécutive devrait être complète. Les nouveaux membres sont Julie Boucher, Sonia Dugas, Patrick Thierry Grenier et Vincent Lehouillier. Leur nomination a été entérinée par le ...

durée Hier 12h00

Le ministre Champagne croit qu'il faut se pencher sur la sécurité des élus fédéraux

François-Philippe Champagne croit que le temps est venu de se pencher sur la sécurité des membres du gouvernement fédéral, les ministres fédéraux n’ayant pas de gardes de sécurité qui les accompagnent dans leurs déplacements. Interrogé sur cette question dans la foulée de l’attentat contre l'ex-président américain Donald Trump, samedi, le ...

15 juillet 2024

Dominic LeBlanc s'est entretenu avec la GRC et le SCRS après l'attaque contre Trump

Le ministre fédéral de la Sécurité publique, Dominic LeBlanc, s'est entretenu avec la Gendarmerie royale du Canada (GRC) et le Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) après la tentative d'assassinat de l'ancien président américain Donald Trump. «Ils ont passé en revue l'ensemble des menaces. Ils m'ont parlé de la vigilance accrue ...