Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Efficacité du réseau de santé

Christian Dubé promet que «les colonnes du temple vont shaker»

durée 10h00
14 mars 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, promet que son projet de loi sur l'efficacité du réseau de la santé, qui devrait notamment donner naissance à l'agence Santé Québec, va faire trembler le système jusque dans ses fondations.

À la fin de son allocution devant un auditorium Pierre-Péladeau rempli à pleine capacité, au Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM), le ministre a tenu à prévenir son auditoire rempli d'acteurs importants du réseau de la santé.

«Je vous le dis là, dans deux semaines, les colonnes du temple vont... Je cherchais un meilleur mot, mais ça va "shaker"», a-t-il lancé.

«Pourquoi? Parce que c'est tout le monde qui doit contribuer. On va demander beaucoup, mais à tout le monde», a expliqué le ministre en nommant les syndicats, les médecins et les gestionnaires.

Il n'a d'ailleurs pas caché qu'il s'attend à vivre «des moments plus difficiles» après le dépôt de ce nouveau projet de loi.

Christian Dubé était l'invité lundi d'un forum organisé conjointement par le CHUM, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain et le Quartier de l’innovation en santé de Montréal. Cet événement sous le thème «L’innovation: une source de valeur sociétale et économique» vise à mettre en valeur les capacités innovantes d'entreprises privées au bénéfice des soins de santé.

Tout au long de son discours, le ministre a insisté sur la nécessité d'innover non seulement en matière de technologies, mais surtout de processus. De manière de faire les choses dans l'immensité du réseau de la santé.

Rappelons que le projet d'agence Santé Québec, qui serait responsable de coordonner les opérations du réseau de la santé, est une promesse électorale formulée par la Coalition avenir Québec.

Cette nouvelle structure aurait pour mandat de superviser les opérations des CISSS et des CIUSSS alors que le ministère conserverait son rôle de formuler des orientations en matière de santé et de services sociaux.

Au moment de faire l'annonce de cette promesse, la CAQ soutenait que le ministère «ne devrait pas être responsable à la fois de la planification et du fonctionnement quotidien du réseau».

Aide des syndicats

Afin de mener à bien tous les changements qu'il souhaite implanter, le ministre a aussi tendu à la main aux syndicats. En référence aux négociations actuelles sur les conventions collectives du secteur public, M. Dubé a invité les centrales syndicales à oser faire les choses autrement.

«On a besoin d'avoir des conventions collectives qui sont plus au goût du jour, a-t-il affirmé en parlant des contrats de travail du personnel infirmier et des préposés aux bénéficiaires. Je ne mets pas la faute sur personne, je pense que c'est la faute de tout le monde, mais on a des conventions collectives d'une rigidité incroyable.» 

Aux yeux du ministre de la Santé, tant que les conventions collectives ne refléteront pas la réalité actuelle commandant un meilleur équilibre entre le travail et la vie personnelle, le personnel va continuer de tourner le dos au réseau public.

«Maintenant que l’on conçoit ça, j'aimerais avoir la collaboration de tous les syndicats», a-t-il plaidé en s'en remettant à la présidente du Conseil du Trésor, Sonia LeBel, pour «améliorer» les conventions collectives.

L'autre élément fondamental qui manque à la stratégie de Christian Dubé pour transformer le réseau de la santé demeure la transition numérique. Face au chaos que vit actuellement la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ), il tient à rassurer la population.

Selon lui, on apprend de nos erreurs et ces ratés vont permettre au gouvernement de corriger les faux pas pour s'assurer d'un meilleur déploiement en santé. Le ministre voudrait également en profiter pour récupérer les identités numériques créées par les Québécois à la SAAQ pour les utiliser dans leur dossier de santé.

Le contenu en santé de La Presse Canadienne obtient du financement grâce à un partenariat avec l’Association médicale canadienne. La Presse Canadienne est l’unique responsable des choix éditoriaux.

Ugo Giguère, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 12h00

Le Canada signe un «pacte de glace» avec la Finlande et les États-Unis

De hauts responsables des gouvernements canadien et américain affirment qu'un nouvel accord trilatéral avec la Finlande aidera les alliés à construire des brise-glaces pour protéger l'Arctique. Le «pacte de glace», comme on l’appelle, vise à renforcer les capacités de construction navale des trois pays afin de dissuader les ambitions russes et ...

10 juillet 2024

Loi 21: le juge Mahmud Jamal accepte la demande de Québec de se récuser

Le juge de la Cour suprême du Canada Mahmud Jamal a accepté de se récuser dans le dossier de la contestation judiciaire de la loi 21 sur la laïcité de l’État, comme le demandait le procureur général du Québec. Dans une lettre datée de mardi, rapportée d'abord dans les médias de Québecor, le juge Jamal soutient qu'il n'existe «aucun fondement ...

8 juillet 2024

Les scrutins à l'étranger rendent peu probables des élections anticipées au Canada

Le premier ministre Justin Trudeau a fait tourner les têtes à l'international en 2021 lorsqu'il a convoqué des élections anticipées en pleine pandémie de COVID-19. Il avait alors fait ce pari pour tenter de s'assurer une majorité libérale à un moment où tout semblait incertain. Et bien que le pari ait échoué, les Canadiens ont confié à M. Trudeau ...