Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Demandeurs d'asile

Chemin Roxham: les migrants seront refoulés aux passages irréguliers dès minuit

durée 15h00
24 mars 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

L'accord entre Ottawa et Washington pour que les demandeurs d'asile soient refoulés aux passages frontaliers irréguliers, y compris le chemin Roxham au Québec, entrera en vigueur sur le coup de minuit, dans la nuit de vendredi à samedi.

Une source gouvernementale a confirmé l'information vendredi, peu de temps avant la rencontre bilatérale entre le premier ministre Justin Trudeau et le président américain Joe Biden, sur la colline parlementaire.

La Presse Canadienne a accordé l'anonymat à ce responsable afin de pouvoir discuter de sujets qui n'ont pas encore été rendus publics.

La nouvelle de cette entente de principe a fait surface jeudi, quelques heures avant que l'avion Air Force One transportant M. Biden n'atterrisse à Ottawa.

Un éventuel accord renégocié ferait des 8900 kilomètres de la frontière commune un passage officiel en vertu de l'Entente sur les tiers pays sûrs, a déclaré le même responsable jeudi.

Le traité bilatéral entre le Canada et les États-Unis remontant à 2004 fait en sorte qu'un potentiel réfugié se présentant à un poste frontalier officiel canadien et ayant d'abord foulé le sol américain est refoulé puisqu'il doit poursuivre sa demande d'asile dans le premier «lieu sûr» où il est arrivé.

Mais cette Entente sur les tiers pays sûrs, dans sa forme actuelle, ne s'applique qu'aux passages frontaliers officiels. Ainsi, des milliers de migrants contournent cette règle en traversant la frontière à pied par des endroits non officiels, comme le chemin Roxham, en Montérégie.

Une fois qu'ils sont au Canada et ont été interceptés par les autorités canadiennes après qu'ils eurent officiellement mis les pieds au Canada, leur demande d'asile peut être traitée. En 2022, 39 171 personnes ont ainsi traversé irrégulièrement la frontière, selon le nombre d'interceptions faites au Québec rapportées par la Gendarmerie royale du Canada.

Jeudi, la source gouvernementale avait souligné qu'il n'y avait pas d'accord sur papier pour le moment et que des détails restaient à régler, notamment que le Canada accepte d'accueillir un certain nombre de migrants d'Amérique latine par les voies officielles. Le «L.A. Times» a rapporté  que le Canada accepterait d'accueillir 15 000 migrants de cette façon.

La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 12h00

Ottawa forcera les banques à identifier clairement les remises sur le carbone

Les banques canadiennes qui refusent d'identifier nommément la remise canadienne sur le carbone lorsqu'elles effectuent des dépôts directs forcent le gouvernement à modifier la loi pour les obliger, a soutenu le ministre de l'Environnement Steven Guilbeault. Le ministre Guilbeault prend position après que le budget fédéral de mardi a promis de ...

18 avril 2024

La FIQ prend le pouls de ses syndicats locaux, après le rejet de l'entente

Le comité de négociations de la FIQ vient de commencer une série de discussions avec ses syndicats locaux pour savoir ce qui a été exprimé lors des assemblées générales, ce qui a cloché avec l'entente de principe qui a été rejetée par les membres. Ces échanges, qui ont commencé au milieu de cette semaine, continueront jusqu'à mardi prochain avec ...

17 avril 2024

Le ministre Girard reste sur sa faim à propos d'un budget fédéral «dépensier»

Le ministre québécois des Finances, Eric Girard, est resté sur sa faim à propos du budget fédéral déposé mardi, qu'il juge dépensier, mais trop peu généreux pour le Québec sur plusieurs plans. En mêlée de presse mercredi matin, au lendemain de la présentation du budget par son homologue fédérale Chrystia Freeland, M. Girard a reconnu certains ...