Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Cette pratique sera toutefois encadrée.

Aide médicale à mourir: le projet de loi est adopté

durée 16h09
7 juin 2023
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par La Presse Canadienne

Une majorité de députés de l'Assemblée nationale ont voté en faveur du projet de loi pour élargir l'aide médicale à mourir (AMM).

La nouvelle loi permettra les demandes anticipées à l'AMM. Toutefois, il pourrait s'écouler jusqu'à deux ans pour que les demandes anticipées puissent être faites. Les personnes avec un diagnostic d'Alzheimer devront donc s'armer de patience.

La ministre des Aînés, Sonia Bélanger, a expliqué qu'il fallait du temps pour harmoniser la nouvelle mouture de l'AMM avec les autres lois et le Code criminel.

Également, la loi va modifier la loi initiale sur l'AMM pour permettre à une personne de recevoir les soins de fin de vie dans le lieu où elle le voudra.

Cette pratique sera toutefois encadrée. Le projet de loi stipule maintenant que «nul ne peut faire la promotion ou la publicité d'un bien ou d'un service fourni dans le cadre d'une activité commerciale en l'associant directement ou indirectement à l'aide médicale à mourir».

Thomas Laberge, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Ottawa réaffectera 10,5 milliards $ aux soins de santé et le logement

Le gouvernement fédéral réaffectera 10,5 milliards $ des budgets de 69 ministères, organismes et sociétés d'État afin d'augmenter les investissements dans les soins de santé et pour le logement, a présenté la présidente du Conseil du Trésor, Anita Anand.  Les détails figurent dans le budget principal des dépenses du gouvernement, déposé jeudi ...

Des juristes mettent en garde contre le durcissement des peines pour crime haineux

Le gouvernement libéral propose des «sanctions draconiennes» dans le Code criminel dans le cadre de son vaste plan visant à cibler la haine en ligne, prévient l'Association canadienne des libertés civiles. Le ministre de la Justice, Arif Virani, a déposé cette semaine un projet de loi très attendu, présenté comme un moyen de faire face aux ...

27 février 2024

Immigration: Miller n'a «jamais eu l'impression» que le Québec voulait discuter

Le gouvernement du Québec ne souhaite pas réellement avoir une discussion posée avec Ottawa sur les coûts et les conséquences sociales engendrés par l'afflux de demandeurs d'asile, croit le ministre fédéral de l'Immigration, Marc Miller. «La réalité, c'est que je n'ai jamais eu l'impression du gouvernement du Québec qu’ils voulaient vraiment ...