Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Une situation «pas si pire» selon la ministre LeBel

Départs de la fonction publique: le taux réel est de 3 à 5 %, dit LeBel

durée 15h00
27 septembre 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Les départs réels de la fonction publique québécoise sont bien moins nombreux qu'il n'y paraît de prime abord, soutient la présidente du Conseil du trésor, Sonia LeBel.

Des rapports émanant de différents ministères et organismes, déposés mardi à l'Assemblée nationale, et dont Radio-Canada faisait état, laissent voir une augmentation du nombre de départs volontaires pour l'exercice 2022-2023.

Au ministère de l'Éducation par exemple, on évoquait 18,5 % des effectifs qui ont volontairement quitté leur emploi en 2022-2023, comparativement à 11,9 % en 2020-2021.

Interrogée à ce sujet mercredi, la ministre LeBel a précisé qu'«il y a de 3 à 5 % seulement de départs réels» de la fonction publique. Elle a jugé cette proportion «pas si pire», compte tenu du fait que la fonction publique québécoise est en concurrence avec le secteur privé, la fonction publique des autres provinces et celle du fédéral.

Bon nombre de ces départs volontaires sont en fait des départs à la retraite et des mutations, a fait valoir la ministre LeBel.

Néanmoins, elle a dit prendre la chose au sérieux et chercher à demeurer un employeur intéressant, notamment par l'actuelle négociation des conventions collectives avec les syndicats.

Les principaux syndicats concernés, le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ) et le Syndicat des professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ), se plaignent depuis des années des problèmes d'attraction et de rétention du personnel, qu'ils attribuent à leurs conditions de travail.

Lia Lévesque, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Voici les points saillants du budget fédéral présenté par Chrystia Freeland

Voici des points saillants du budget fédéral présenté mardi par la ministre des Finances, Chrystia Freeland: - Le déficit pour l’année financière 2023-2024 atteint 40 milliards $, soit exactement la limite que s’était fixée la ministre Freeland dans son énoncé économique de 2023. Pour 2024-2025, Ottawa prévoit un déficit de 39,8 milliards $. - ...

Mobilité du personnel en santé: «Nos objectifs n'ont pas changé», dit Christian Dubé

Appelé à commenter l'échec des pourparlers avec la Fédération interprofessionnelle de la santé (FIQ), le ministre de la Santé, Christian Dubé, a laissé savoir mardi que ses objectifs en matière de mobilité du personnel «n'ont pas changé». «Ce qu'on veut, c'est une certaine flexibilité pour être capable de bien servir nos patients et d'avoir un ...

QS propose d'attirer des immigrants qui voudraient travailler en construction

Le gouvernement québécois devrait mettre en place un programme pilote d’immigration permanente pour retenir les immigrants qui travaillent dans le secteur de la construction, propose Québec solidaire. Dans un communiqué publié mardi matin, le co-porte-parole de la formation politique, Gabriel Nadeau-Dubois, a soutenu qu'une telle voie rapide ...