Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Après l'enveloppe de 5 à 7 millions $

Visite des Kings: Québec solidaire demandera à la vérificatrice générale d'enquêter

durée 08h00
20 novembre 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Québec solidaire demandera à la vérificatrice générale du Québec d'enquêter sur l'enveloppe de 5 à 7 millions $ destinée à attirer les Kings de Los Angeles à Québec, l'an prochain, pour disputer des matchs préparatoires au Centre Vidéotron.

En entrevue téléphonique avec La Presse Canadienne, le député solidaire de Rosemont, Vincent Marissal, était encore estomaqué des révélations du quotidien La Presse, samedi matin, selon lesquelles, le gouvernement caquiste a eu recours au Fonds de la région de la Capitale-Nationale (FRCN), qui finance notamment les projets d'organismes communautaires et à but non lucratif. 

Le journaliste Tommy Chouinard révélait samedi que le fonds a été bonifié de la somme nécessaire et que la dépense serait étalée sur deux ans étant donné que les projets normalement autorisés ne peuvent pas dépasser trois millions de dollars.

«On a appris dans La Presse qu'il y a eu toutes sortes d'entourloupettes pour dégager les fonds qui n'étaient pas du tout prévus pour ça, qu'on a fait ça par décret en cachette et qu'on fait ça sur deux ans pour que ça passe», énumère M. Marissal, toujours absent de l'Assemblée nationale en raison d'une convalescence.

Le député n'hésite pas à dire que «cela ressemble à un détournement de fonds publics à des fins non légitimes».

«C'est inquiétant quand le gouvernement se met à tripoter des fonds publics pour un caprice du premier ministre qui aime bien, bien ça le hockey», poursuit M. Marissal.

Le député solidaire de Maurice-Richard, Haroun Bouazzi, déposera également une motion à l'Assemblée nationale en début de semaine prochaine pour demander au gouvernement de reculer sur son investissement controversé.

«C'est la seule chose à faire, souligne Vincent Marissal. Franchement, c'est honteux, c'est inexplicable et qui n'a pas de bon sens. Qu'il [le gouvernement] recule, c'est la seule chose à faire. C'est ce que la population demande. Je ne lâcherai pas le morceau.»

Les libéraux aussi stupéfaits

Le Parti libéral du Québec est lui aussi stupéfait de la mesure annoncée par le ministre Éric Girard, mercredi.

«Il n’y a plus de marge de manœuvre dans les coffres de l’État. On apprend ce matin que pour subventionner les deux matchs préparatoires de la LNH à Québec, le gouvernement Legault utilise un fonds régional pour des projets d’entreprises et d’organismes locaux sans but lucratif, le FRCN», a rappelé le chef intérimaire Marc Tanguay, dans une longue publication sur X, anciennement Twitter.

«Le Québec n'a pas financé les matchs de la LNH au Centre Vidéotron en 2017 et 2018. Récemment, le gouvernement de la Nouvelle-Écosse n'a rien dépensé non plus pour la visite des Penguins de Pittsburgh à Halifax.  En dépensant ainsi 7M$ de l’argent des Québécois, considérez-vous [François Legault] toujours sur le terrain des vaches?», a conclu le député de LaFontaine.

Marie-Ève Martel, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Les sénateurs adoptent le projet de loi visant à contrer l'ingérence étrangère

Le Sénat a adopté mercredi soir le projet de loi visant à contrer les actes d'ingérence étrangère au Canada. Les sénateurs ont approuvé le projet de loi C-70 après avoir rejeté une proposition d'amendement qui visait à garantir que des innocents ne soient pas pris dans ses filets. Le projet de loi, qui doit maintenant obtenir la sanction ...

durée Hier 12h00

La Caisse de dépôt et placement contredit Geneviève Guilbault

Contrairement à ce que ne cesse de répéter la vice-première ministre et ministre des Transports, Geneviève Guilbault, ce n'est pas une «grande majorité» des parties prenantes consultées par la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) dans le cadre de son analyse de la mobilité à Québec qui ont parlé de «sécurité économique». En fait, ce ne ...

17 juin 2024

Ottawa ne veut pas dire si les entreprises d'IA paieront des redevances aux médias

Le gouvernement fédéral ne veut pas préciser si les entreprises d’intelligence artificielle devraient payer les médias d'information canadiens pour le contenu que leurs robots utilisent ouvertement. Le gouvernement libéral a fait adopter il y a un an la Loi sur les nouvelles en ligne, qui oblige les «géants du web» à négocier des accords avec les ...