Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Négociations 2023

Conciliation dans le secteur public: le front commun voit «un momentum»

durée 15h00
22 novembre 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Le front commun du secteur public estime qu'«un momentum s'installe» enfin dans la négociation, grâce à l'intervention d'un conciliateur.

Lors d'une rencontre avec la presse, mercredi matin à Montréal, les quatre dirigeants syndicaux de la CSQ, de la CSN, de l'APTS et de la FTQ ont fait le point sur la négociation et les grèves, en cette deuxième d'une séquence de trois journées de grève du front commun de 420 000 membres.

Il y a quelques jours, le front commun a demandé l'intervention d'un conciliateur — une demande inhabituelle à cette étape-ci du processus de négociation.

Or, le conciliateur a déjà rencontré l'équipe de négociation du front commun lundi dernier. Il était encore au travail mardi, avec l'aide d'un second conciliateur, a révélé le vice-président de la CSN François Enault.

Et les discussions doivent reprendre mercredi après-midi et jeudi à Québec, a-t-il ajouté.

«Ce qu'on voulait, c'est qu'on ait une rigueur, qu'on ait du mouvement à la table de négociation. Et ce qu'on entend depuis hier — il n'y a rien de réglé, là — mais minimalement, il y a un momentum qui s'installe. Les conciliateurs font la job qu'on voulait, à savoir que le gouvernement puisse s'asseoir et nous donner des réponses à ce qu'on attend depuis des mois», a résumé M. Enault.

Québec et le front commun ne s'entendent pourtant pas sur la teneur du mandat du conciliateur. Québec soutient que la question des salaires doit être exclue, en vertu de la loi qui encadre le régime de négociations dans le secteur public, ainsi que le régime de retraite.

Mais le front commun soutient que le conciliateur n'est pas restreint comme un médiateur, selon cette loi, et qu'il peut tenter de favoriser un rapprochement également sur ces questions.

Lia Lévesque, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Les conservateurs votent contre la hausse d'impôt sur le gain en capital

Après huit semaines d'un silence assourdissant, les conservateurs ont finalement révélé mardi qu'ils sont contre la hausse d'impôt sur les gains en capital de plus de 250 000 $, lorsque les libéraux ont forcé la tenue d'un vote spécifiquement sur cette mesure fiscale. Tous les autres partis ont voté pour. Prenant la parole à la Chambre des ...

10 juin 2024

Gains en capital: un vote aura lieu mardi, les yeux rivés vers les conservateurs

Les conservateurs de Pierre Poilievre devront prendre position au plus tard mardi concernant la mesure qui vise à augmenter l’impôt sur les gains en capital de plus de 250 000 $, alors que les libéraux forceront un vote sur la motion de voies et moyens qu'ils ont déposée lundi. Lors d'un point de presse dans le foyer de la Chambre des communes, ...

7 juin 2024

Le gouvernement est ouvert à modifier le projet de loi sur les préjudices en ligne

Le ministre canadien de la Justice se dit ouvert à modifier la loi visant à protéger les Canadiens contre les méfaits en ligne, tandis que les conservateurs affirment que le gouvernement pourrait plutôt agir plus rapidement en modernisant les lois existantes. Le ministre de la Justice, Arif Virani, a présenté vendredi à la Chambre des communes sa ...