Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Comprendre comment se déroule une opération de maintenance industrielle

durée 14h49
5 octobre 2017
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante

Article commandité

Le maintien des équipements de production est un enjeu clé pour la productivité des usines et pour la qualité des produits. Il existe deux types de maintenance. La maintenance corrective intervient après la défaillance du matériel et vise à le remettre en état de fonctionnement, tandis que la maintenance préventive a pour objectif de réduire la probabilité de défaillance ou de dégradation.

La maintenance corrective

Elle comprend plusieurs phases :

  1. Le dépannage : il s’agit d’effectuer des travaux sur un matériel industriel en panne. Cette action peut s’accommoder de résultats provisoires et sera dans ce cas suivi d’une réparation visant à éliminer des dysfonctionnements des équipements. Le dépannage peut être une opération de maintenance fréquente. Il est souvent réservé au matériel fonctionnant sans interruption.

  2. La vérification : elle consiste à confirmer par un examen ainsi que par l’établissement de preuves que les exigences ont été satisfaites. La vérification peut entraîner plusieurs types de décisions : la remise en service du matériel, un ajustage, une réparation, un déclassement ou encore une réforme pure et simple.

  3. La réparation : son objectif est de résoudre le dysfonctionnement du matériel industriel de manière durable.

Dans les cas de maintenance corrective, il est important de pouvoir faire appel au chef de file de la vente et de l’achat de matériel industriel d’occasion de qualité, pour des besoins en pièces ou en équipements divers.

La maintenance préventive

Elle est effectuée selon des critères prédéterminés, dans l’objectif de réduire la probabilité de défaillance du matériel industriel, ou la dégradation d’un service rendu. Ce type de maintenance doit permettre d’éviter les défaillances des matériels en cours d’utilisation. Elle suit généralement un échéancier établi selon le temps ou le nombre d’unités d’usage.

  1. L’inspection : lors de l’inspection, l’agent de maintenance surveille le matériel grâce à un relevé périodique des anomalies. Il exécute des réglages simples ne nécessitant pas d’outillage spécifique, ni d’arrêt de l’outil de production ou des équipements.

  2. Les visites : ces opérations de surveillance s’opèrent selon une périodicité déterminée. Elles comportent une liste d’opérations définies pouvant entraîner des démontages d’organes et une immobilisation du matériel.

  3. Les contrôles : un contrôle du matériel industriel permet de vérifier sa conformité. Il peut comporter une action d’information, inclure une décision d’acceptation, de rejet ou d’ajournement du matériel. Il peut aussi déboucher sur une opération de maintenance corrective.

La maintenance régulière du matériel industriel est un des enjeux essentiels pour l’entreprise.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


14 juin 2024

Nouvelle stratégie pour limiter les dégâts d'un traumatisme craniocérébral

Une approche plus libérale aux transfusions sanguines permettrait aux personnes hospitalisées dans une unité de soins intensifs de recouvrer davantage d’indépendance fonctionnelle et une meilleure qualité de vie après un grave traumatisme craniocérébral, indique une étude pilotée par un chercheur au CHU de Québec. Six mois après leur accident, ...

14 juin 2024

Les plus grandes banques du Canada continueront à investir dans le pétrole et le gaz

Les PDG des cinq plus grandes banques du Canada ont répété jeudi qu'ils s'engagent à contribuer à la transition énergétique alors qu'ils étaient interrogés par un comité parlementaire quant à leur impact sur les changements climatiques. Les dirigeants de la Banque Royale du Canada (RBC), du Groupe Banque TD, de BMO Groupe Financier, de la Banque ...

13 juin 2024

Une tarification de nuit pour des bornes de recharge de véhicules électriques

Dès le 17 juin, une tarification préférentielle de nuit pour le réseau de recharge rapide pour véhicules électriques RechargÉco IGA sera mise en place.   Ainsi, les usagers de véhicules électriques profiteront d’un rabais de 10 cents le kilowattheure (kWh) de 21 h 00 à 5 h 59 lorsqu’ils procéderont à la recharge de leur véhicule. « Cette ...