Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
4 décembre 2017 - 14:33

Sécurité au travail : quelles mesures prendre ?

Article commandité

Employeurs et employés ont un rôle important à jouer dans la prévention des accidents et des maladies liées au travail. Le code canadien du travail en a fixé le cadre pour encourager la formation et une meilleure compréhension des consignes. Pour autant, le risque zéro n’existe pas. Dès lors, comment se prémunir du danger ?

  1. Participer à l’élaboration des règles de sécurité

La législation prévoit la mise en place d’un comité de santé et de sécurité au sein des entreprises. Tout salarié peut ainsi devenir partie prenante dans la définition des risques et la mise en place de mesures garantissant un environnement sécuritaire.

Cela se traduit par des actions de formation à l’utilisation des machines, la mise en œuvre d’équipements de sécurité, le port de vêtements spécifiques.

  1. Suivre les procédures

La meilleure prévention consiste à suivre strictement les procédures. Les temps de travail ne doivent pas non plus être trop longs pour éviter la baisse de vigilance, rester concentré sur sa tâche est un paramètre essentiel de la sécurité.

  1. Signaler les risques potentiels

Toute situation dangereuse doit être rapportée, il vous est même possible de refuser de travailler dans un contexte risqué. En cas d’accidents, n’oubliez pas d’établir un rapport détaillé.

  1. Souscrire une assurance privée

Tout travailleur est automatiquement indemnisé par le régime public en cas d’accident à l’exception des domestiques, des travailleurs autonomes et des employeurs. Ces derniers doivent s’inscrire auprès de l’une des assurances publiques mises en place dans le cadre de la loi sur les accidents et les maladies professionnelles :

  • la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST),

  • le Régime public de l’assurance maladie du Québec (RAMQ),

  • le Régime de l’assurance-emploi,

  • le Régime des pensions du Canada.

Elles offrent une protection de base en couvrant les soins, certains frais de consultation et de médicaments, mais dans certains cas seulement. Le régime privé complètera donc les prestations du régime public : médicaments, frais reliés à une hospitalisation, au transport dans une ambulance ou certains soins comme l’ostéopathie. Mais leurs garanties ne sont pas toutes identiques, il ne faut pas se tromper.

Certaines assurances prévoient également le versement d’un complément de revenus en cas d’immobilisation temporaire ou définitive. Pour être sûr de quelle assurance invalidité choisir, consultez un comparateur d’offres à la fois transparent et actualisé sur le web.

Votre sécurité passe aussi par celle de votre famille. En étant prévoyant, vous la mettez à l’abri. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.