Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
4 mai 2018 - 14:36 | Mis à jour : 11 juin 2018 - 11:30

Régime cétogène ou paléo : quelles différences ?

Article commandité

 

Privilégier les aliments bruts, éviter les céréales ou le sucre raffiné : ce sont là des similitudes entre le régime cétogène et le régime paléo. Pourtant, il existe de réelles différences, que ce soit sur le mode d’alimentation, l’état d’esprit général ou le type d’aliments à privilégier. Petit tour d’horizon de ces différences !

 

Paléo VS cétogène : qu’est-ce que c’est ?

 

Le régime paléo et le régime cétogène (que l’on appelle parfois Keto) sont plus de simples régimes alimentaires, ce sont aussi des philosophies de vie. Tenez, par exemple, ce sont tous les deux des régimes dits « sains », qui consistent à « revenir à la vie d’avant ». Traduisez ici : consommer comme nos ancêtres. Pour le paléo, c’est en se basant sur l’époque paléolithique (facile, vous nous direz), tandis que le régime cétogène trouve son origine au XIXème siècle.

 

Ce sont aussi des régimes dits « thérapeutiques », c’est-à-dire qu’ils ont des bienfaits pour la santé. Par exemple :

  • Le régime cétogène est réputé anti-cancérigène
  • Le régime paléo a des vertus contre les maladies chroniques

Si les similitudes sont nombreuses, il existe des spécificités propres à chacun de ces régimes, qui doivent être choisis selon quelques critères précis.

 

Les particularités d’un régime paléo

 

Ne devient pas paléo qui le souhaite. Ce régime qui se base sur les habitudes des hommes préhistoriques chasseurs-cueilleurs souhaite mettre l’accent sur l’alimentation que l’on peut trouver de manière brute. Pas de cuisson, pas de transformation. L’état d’esprit des pratiquants : adopter un mode de vie sain, où les risques de santé sont bien moindres.

 

Ce dernier est alors réputé pour les avantages suivants :

  • Offrir un meilleur transit intestinal
  • Avoir des effets positifs sur le diabète
  • Limiter les risques cardiovasculaires
  • Favoriser la perte de poids
  • Améliorer l’équilibre acido-basique de l’organisme

 

Dans la pratique, le régime paléo repose sur deux principes :

  • Des aliments interdits
  • Une alimentation basée sur des produits naturels et bruts, comme la viande ou les œufs

Il y a donc un élément sur lequel le régime paléo se distingue complètement du cétogène, c’est sur les produits laitiers. Pour la quasi-majorité transformés, ils n’ont pas leur place dans un régime 100% paléo. Même chose pour les graines : seules celles que l’on trouve naturellement dans la nature peuvent être consommées.

 

Le régime paléo est parfois considéré, à tort, comme un régime amaigrissant. Pourtant, pour de nouveaux adeptes, une perte de poids est très souvent constatée dès le début du régime. L’un des maîtres en la matière, le docteur Loren Cordain, propose de procéder par étapes avant d’être un pratiquant paléo définitif.

 

N’importe quelle personne peut adopter un régime paléo, mais il se révèle parfois contraignant dans le temps. Certaines contre-indications sont faites pour les personnes ayant des soucis d’hormones thyroïdiennes ou un métabolisme dégradé.

 

Le régime cétogène : pour les sportifs

 

Pour le régime cétogène, l’état d’esprit est sensiblement différent : on ne cherche pas à perdre du poids, mais on met l’accent sur les actions chimiques du corps humain. L’idée, c’est plus de (bon) gras, moins de sucres.

 

Le régime repose sur l’idée que ce ne sont pas les glucides issus d’aliments externes qui peuvent nourrir l’organisme, mais bien des « corps cétoniques », naturellement produits par le corps pour les cellules. On privilégie alors deux types d’aliments :

  • Des graisses riches en 6 omégas pro-inflammatoires : huile de coco ou de tournesol par exemple
  • Des protéines : viande, poisson, soja

 

De plus, il existe un phénomène associé, appelé la « cétose » : c’est la cellule évacuée par le corps après que ce dernier ait puisé toute l’énergie apportée par les cellules cétoniques. Souvent associé à une forme de jeûne, le régime cétogène semble s’adresser à des sportifs qui souhaitent « se muscler », ou être « plus sec », ou bien à des personnes atteintes de maladies comme le cancer ou l’Alzheimer.

 

Pour en savoir plus sur les particularités du régime cétogène, ou du régime paléo, il suffit de consulter des sites officiels. De cette manière, vous pourrez déterminer lequel est fait pour vous !

 

Faites le point sur vos habitudes, vos contre-indications alimentaires, et le choix s’imposera de lui-même. Si le régime cétogène revient fortement à la mode au Québec, le régime paléo semble moins contraignant pour les débutants, désireux de surveiller leur alimentation. Alors, plutôt paléo ou cétogène ?

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.