Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
8 juillet 2018 - 21:01

Texte commandité

5 astuces pour favoriser la conception


 

L’envie d’un bébé ne se contrôle pas. Une fois décidé en couple, on n’a pas forcément envie d’attendre trop longtemps pour tomber enceinte. Comment booster la nature pour accélérer un peu les choses ?

  1. Arrêter les consommations toxiques

Le tabac et l’alcool par exemple nuisent à la fertilité. La qualité des spermatozoïdes en pâtit. Bien au contraire, il faut préparer un terrain favorable à la grossesse en mangeant d’une manière équilibrée et saine. L’alimentation contribue à une meilleure défense immunitaire. Elle contient des vitamines, des minéraux et des nutriments nécessaires à l’évolution de la grossesse.

  1. Le stress : l’ennemi n° 1

Un coup de stress selon le moment du cycle, la période d’ovulation en particulier, réduit la fertilité de 46 % selon les études médicales. L’hypothèse est hormonale : l’augmentation du niveau de cortisol, hormone du stress, serait à l’origine du manque de follicules matures en jeu dans la fertilité. Pour contrer l’effet du stress, il est conseillé de pratiquer de l’exercice physique ou de suivre un programme de relaxation.

  1. Le calcul de la date d’ovulation

Le calcul de la date d’ovulation par la prise de température est une méthode infaillible pour identifier le jour exact. Prenez votre température tous les matins avant de vous lever et à jeun. L’ovulation est le passage d’une température en dessous de 37 °C à une température plus haute, au-dessus de 37 °C. En général, il s’agit du 14e jour. Ne la prenez pas sous le bras, elle serait imprécise. Si vous êtes malade, stressée, ou si vous manquez de sommeil (moins de 7 heures), notez-le.

  1. La médication

S’il n’y a toujours pas de grossesse au bout de 18 mois, consultez : la prescription de médicament pour ovuler est une aide à la fertilité. Le traitement est à prendre pendant 5 jours à chaque cycle, entre le 3e et le 7e jour. Il réduit le niveau d’œstrogènes favorisant ainsi la production d’hormones folliculo-stimulantes.

  1. La fécondation in vitro

La fécondation in vitro est une insémination artificielle préconisée en cas de dérèglement ovarien. Une injection préalable aide la maturation folliculaire. La fécondation naturelle est reproduite en laboratoire en optimisant les chances. Un ovocyte est mis en contact avec plusieurs spermatozoïdes. Puis, on laisse l’œuf se diviser durant quelques jours avant de l’introduire dans l’utérus.

L’expérience montre que plus on se focalise sur la grossesse, moins on y parvient. Vivez normalement !

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.