Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
1 juillet 2018 - 13:21

Texte commandité

Les étapes de la fabrication du vin

La concoction de cet élixir de bonheur peut paraître très complexe si l’on n’en connaît pas les procédés. Mais lorsqu’on en décortique le processus, c’est beaucoup plus simple qu’on pourrait le croire. Voici les cinq grandes lignes directrices dans la fabrication du vin que tout vigneron qui se respecte, amateur ou pas, doit suivre à la lettre.

 

  1. Faire les vendanges: il s’agit du processus de cueillette des raisins qui serviront à la préparation du vin. Avant la cueillette, le vigneron aura déjà passé son hiver à tailler les vignes, son printemps à labourer les sols, son été à veiller à la coupe des feuilles et à l’élimination des mauvaises herbes… pour finalement arriver à la cueillette, autour de septembre-octobre. Pourquoi le raisin est-il le Saint Graal dans la préparation du vin, me demanderez-vous? Eh bien, parce que ce fruit est le seul qui possède les composantes chimiques et physiques afin que le vin obtenu soit constant. Et comment savoir si les raisins sont prêts? Il y a deux façons: la méthode ancestrale est de tout simplement goûter; sinon, vous pouvez mesurer le taux de sucre avec un réfractomètre. Le but : un équilibre parfait entre acide et sucre. Parlant de méthodologie, on peut cueillir les raisins à la main ou avec des machines adaptées. Les vignerons priorisent souvent the old-fashioned way, puisque l’équipement électrique peut faire des dégâts à la fois aux raisins et au vignoble. Ensuite, il faut trier les raisins, puis faire l’éraflage, qui consiste à séparer les grains de raisins de sa tige, la rafle.
  2. Direction la presse mécanique, pour le foulage et le pressurage. Certains producteurs préfèrent piler sur les raisins avec leurs pieds (oui-oui), afin d’obtenir ce qu’on appelle le moût, c’est-à-dire le jus pressé, contenant aussi la peau et les graines. Les avantages de la presse mécanique? Meilleure qualité du vin… et meilleures conditions sanitaires.
  3. Pour l’étape de la fermentation, il s’agit d’ajouter des levures au vin : les micro-organismes présents dans la levure changeront le sucre en alcool. Quand la fermentation est-elle terminée? Lorsque tous les sucres se sont transformés en alcool : on a alors un vin sec. Pour obtenir un vin sucré, il faut stopper la fermentation avant que tous les sucres soient transformés. 
  4. À présent, la clarification. On enlève les cellules de levure mortes qui seront tombées au fond de la cuve. Le vin est transféré dans une nouvelle cuve et subit une procédure de collage (ajout de substances, par exemple gélatine ou argile) ou de filtration. On le retransfère ensuite dans une nouvelle cuve, pour la dernière étape. À noter qu’une double fermentation peut aussi être effectuée. 
  5. Vient le grand dilemme : on boit tout de suite, ou bien on fait vieillir (en fût de chêne, ou dans des cuves en acier inoxydable, selon le goût désiré). On vous conseille de patienter un peu. Dans tous les cas, il faut mettre en bouteille. On ferme avec un bouchon de liège, ou une capsule à vis, et le tour est joué!

 

Si vous souhaitez faire votre propre vin à la maison, les étapes énoncées ci-dessus sont toujours valables. Il est primordial de vous procurer, en premier lieu, un équipement de vinification de bonne qualité. Si vous ne possédez pas vos propres vignes, achetez une variété de jus de raisins provenant de cépages différents afin de découvrir ce que vos papilles gustatives préfèrent.

 

Rappelez-vous que la fabrication de vins est un art qui comporte de nombreuses subtilités. Plusieurs compagnies sont spécialisées dans ce domaine et sont outillées afin de vous conseiller plus en profondeur sur le processus de fabrication maison : n’hésitez pas à les contacter ou à passer en boutique si vous avez de plus amples interrogations sur le sujet.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.