Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
5 octobre 2018 - 06:00

Conduite automobile

La Fondation CAA-Québec veut des aînés 100% mobiles!

Au Québec, on vieillit! C’est un fait bien réel. L’an dernier, 40% des détenteurs de permis de conduire au Québec étaient âgés de 55 ans ou plus. Est-ce un problème? Pas vraiment, mais il est essentiel de bien outiller les principaux intéressés afin qu’ils puissent s’adapter aux changements qui surviennent avec l’âge et soient en mesure de se déplacer de façon aussi sécuritaire que possible.

Pour y parvenir, la Fondation CAA-Québec donne le coup d’envoi de sa 2e tournée La bonne conduite n’a pas d’âge le 28 septembre au Salon FADOQ 50 ans +. Son équipe y sera présente du 28 au 30 septembre afin de prodiguer conseils et enseignements: ateliers d’ajustement de la position de conduite ainsi que conférences et activités sur simulateur de conduite sont à l’horaire.

La Fondation sillonnera ensuite les régions du Québec pour y rencontrer les aînés. Son premier arrêt sera à Montréal le 2 octobre prochain. Pour en savoir plus sur la tournée, pour vous inscrire ou organiser un atelier près de chez vous, visitez caaquebec.com.

En attendant de rencontrer la Fondation, voici 5 règles d’or à mettre en pratique derrière le volant quand on vieillit:

1- Prendre soin de sa vision: Privilégiez une conduite de jour et effectuez un examen de la vue régulièrement.

2- S’installer adéquatement: Trouvez votre position de conduite idéale en ajustant votre rétroviseur et les miroirs extérieurs. Pensez aussi à régler la position de votre siège pour manœuvrer avec agilité et avoir accès à tous les accessoires nécessaires à la conduite.

3- Bien connaître la signalisation: Avec le temps, de nouveaux panneaux de signalisation ont fait leur apparition ainsi que de nouvelles configurations routières (ex.: carrefours giratoires). Mettez-vous au diapason en posant des questions. Ou pourquoi pas en optant pour un cours de conduite d’appoint?

4- Planifier ses déplacements: En préparant vos déplacements, vous éviterez du stress et des manœuvres de dernière minute. Autrement dit, vous réduirez les risques d’accident.

5- Donner une chance aux autres modes de transport: Ce qui est le plus important, c’est de conserver sa mobilité, et donc son autonomie, aussi longtemps que possible. Et il n’y a pas que l’automobile qui le permet. D’autres options, tels le transport en commun, le taxi et le covoiturage, sont des avenues qui pourraient très bien faire l’affaire. Envisagez-les!

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.