Publicité
2 avril 2019 - 13:38

Texte commandité

À quel âge doit-on faire son premier frottis cervico-vaginal?

 

De trop nombreuses femmes sont encore victimes du cancer du col de l’utérus parce qu’elles ne sont  pas dépistées à temps. Or, le test  Pap reste le seul examen pour prévenir un cancer à un stade peu avancé multipliant ainsi grandement les chances de guérison. Quand doit-on consulter pour la première fois et pourquoi en prendre l’habitude ?

Qu’est-ce que le Pap test ?

Le Pap test est un examen rapide et indolore réalisé par un professionnel de santé. Il suffit de prendre rendez-vous dans une clinique privée de gynécologie pour le passer. Un prélèvement de cellules est effectué par un léger grattage de la paroi du col de l’utérus, en dehors des menstruations. Le prélèvement est ensuite envoyé en laboratoire pour analyse.

La technique la plus récente procède par couche mince en milieu liquide. Elle permet ainsi une recherche ADN directe en cas de problème, ce qui évite un nouveau prélèvement. S’il y a infection par le papillomavirus, il vaut mieux en effet éviter de nouvelles lésions qui ouvriraient la porte à la prolifération du virus.

Le Pap test permet de révéler s’il y a présence de cellules précancéreuses ou non. Selon le résultat, une colposcopie pourra être demandée pour un examen plus approfondi. Il s’agit d’une simple biopsie, non douloureuse elle aussi.

Pourquoi être rigoureux ?

Le col de l’utérus est un milieu propice aux infections, du papillomavirus notamment. Non traité, l’évolution peut être cancéreuse. S’il régresse le plus souvent spontanément fort heureusement, il nécessite néanmoins une surveillance étroite.

En effet, plus de la moitié des cancers du col de l’utérus surviennent chez des femmes qui n’avaient pas subi de Pap test au cours des trois dernières années avant sa découverte. Il faut savoir que les plus jeunes (40 ans)  sont les plus exposées.

À quel âge faire son premier Pap test ?

Les recommandations concernent les femmes entre 21 et 65 ans. Les plus jeunes si elles ont eu des relations sexuelles, les plus âgées même si elles n’en ont plus, car le papillomavirus est très lent à évoluer.

La vaccination reste le meilleur rempart contre le cancer du col de l’utérus. Il  faut également faire un Pap test tous les deux ou trois ans, et ce, même si l’on est vacciné, car le vaccin ne protège que certaines formes du papillomavirus.

Il convient également de poursuivre cet examen au-delà de 65 ans selon les patientes, leurs situations particulières et les résultats des examens précédents.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.